20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 14:15

en-kit.jpg Quatrième de couverture

Une critique sociale virevoltante et désespérée sur le non-sens de la vie au début du XXIe siècle.

Parce que Samuel l'a quittée, Hélène plante sa tente au milieu de son salon et s'y met à l'abri avec son chat d'Artagnan. Mais elle n'est pas au bout de ses peines : double toit ou pas, l'extérieur s'incruste...

Entre une mère hôtesse de l'air qui change d'amant comme de coiffeuse, un père juif rescapé de la Shoah, très pratiquant mais pas toujours moralement nickel, et les ouvriers sans papiers qui circulent devant ses fenêtres, Hélène n'a pas une seconde à elle.

Par touches cocasses ou graves, Laure Naimski dessine le monde un peu piqué d'une femme au bord de la crise de nerfs. Une fable tendue, caustique et désopilante sur la précarité et l'incohérence contemporaines. 


Mon avis


Mitigé ... j'ai aimé le début, ça m'a amusée, cette femme qui pête un plomb et qui plante sa tente dans le salon après avoir été plaquée par son mari. mais très vite, ça m'a lassée, je me suis demandée où l'auteur voulait en venir. et je l'ai fini sans avoir eu le sentiment d'avoir avancé...

bref, moyen quoi ...

 

Partager cet article

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 09:28

propagande-noire.jpgQuatrième de Couverture

L’histoire commence à Lyon, le 8 décembre, jour de la fête des Lumières. Juge d’instruction au pôle financier, Ronan Le Goff est devenu la bête noire de l’Élysée depuis qu’il a convaincu de corruption le trésorier du parti au pouvoir. Il ne soupçonne pourtant pas le terrible combat qui l’attend quand il décide d’ouvrir une enquête sur la très puissante secte des survivalistes, accusée d’avoir poussé un homme au suicide. Implantés dans toutes les strates de la société française, y compris l’élite, les survivalistes n’ont pas l’intention de laisser ce petit juge lyonnais s’attaquer à leurs intérêts. Ronan Le Goff devient alors la cible d’une propagande noire destinée à le discréditer et à le neutraliser, en s’attaquant à sa réputation, à sa vie privée, et bientôt à sa vie tout court…

 

Mon avis

Euh comment dire ? ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un truc aussi risible ... Un petit juge lyonnais (ça vous rappelle quelqu'un ?) est en charge d'une enquête sur une secte "les Survivalistes" dont le Numéro 2 est un célèbre acteur américain, Tim Cross. Ce dernier fut même reçu par le président de la République, alors ministre de l'intérieur, agité de tics à l'épaule droite et dont la "plume" est un nommé Francis Glénant (un doute sur le "t" final ...). Ce même juge, qui devient limite libidineux dès qu'il voit une femme mignonne (m'a fait penser à un type dans un Sofitel ...), est aussi en charge d'une enquête sur les finances du PRP (sic) parti politique du même agité de l'épaule droite.

Voilà, alors, messieurs les auteurs, soit on y va franco et on déglingue à tout va soit on n'y va pas mais on change clairement les noms et les personnes ! 

Les personnages et le contexte posés, on passe à la 2ème partie du livre, l'enquête ! bah euh, comment dire ? banale ? on plonge dans les magouilles politico-judiciaires, les menaces internes, etc. Bon, je le conçois, il ya des choses intéressantes quand même. On y apprend ou ré-apprend comment fonctionnent les machines judiciaires et politiques et leurs imbrications, comment peut se dérouler une enquête et comment un homme peut être détruit par d'autres s'il dérange trop... 

Les auteurs sont bien documentés, savent de quoi ils parlent. L'un est magistrat et député, ancien président de la Miviludes, Mission de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ; l'autre écrivain, auteur de plusieurs romans géopolitiques.


Rien à ajouter ...

Partager cet article

Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 17:39

piece-rapportee-de-helene-lenoir-893165854_ML.jpg

Résumé [source Electre]

Elvire se rend au chevet de Claire, sa fille de 24 ans, qui vient d'être fauchée par un motard. Cet accident l'amène à faire le point et à se rendre compte que sa famille ne l'a jamais vraiment intégrée.

 

Mon avis

Bizarre, étrange ...

On plonge dans les pensées d'une mère dont la fille vient d'être victime d'un accident de vélo, renversée par un chauffard. Un mari goujat, pour ne pas dire autre chose ; une autre fille qui est partie sans laisser d'adresse ; une belle-famille qui lui fait bien sentir qu'elle n'est qu'une pièce rapportée et un cousin, un presque frère incestueux. Un contexte assez déboussolant.

Le livre est divisé en plusieurs parties, dans les pensées de la femme juste à l'annonce de l'accident de sa fille ; dans ses pensées (ou ses échanges avec son psy) quelques semaines après ; une pièce de théâtre pour la rencontre avec la belle-famille ...  J'ai eu le sentiment que l'auteur découvrait différents styles d'écriture et nous montrait ce qu'elle savait faire ... Quant à la fin ... bah (attention jeu de mots vaseux) elle m'a laissée sur ma faim et surtout dubitative sur ce que l'auteur a voulu nous faire passer comme message.


Partager cet article

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 13:45

scandale-modigliani.jpg

Résumé [source Electre]

 

La jeune Anglaise Dee Sleign, étudiante en histoire de l'art, passe son été à Paris. En vue de faire sa thèse, elle rencontre un vieil homme qui était en relation avec de nombreux peintres avant la Première Guerre mondiale et apprend à cette occasion que la trace d'un tableau de Modigliani, exécuté sous haschich, a été perdue.

 

Mon avis

 

Ressorti des tiroirs de Ken Follett (ou de la maison d'édition), son éventuel succès en librairie résulte surtout du fait  de la renommée de l'auteur.

Je crois que j'ai tout dit là ;) Vraiment pas un des meilleurs de Follett et pourtant, j'en ai lu et pas que "Les piliers de la terre". Léger, très léger (trop ?), l'intrigue est mal faite, pas approfondie du tout.

Bref, à moins d'avoir 2h de train et aucun autre livre sous la main, vous pouvez passer votre tour !

Et si vous ne connaissez pas Ken Follett, ne prenez pas celui-ci pour le découvrir !

Partager cet article

Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 11:38

Résumé

Série de nouvelles traduit du portugais : « Dolly » ; « Tu ne trouves pas que le temps a refroidi ? » ; « Le badge entre les dents » ; « Bonne nuit, Maria » ; « Le secret » ; « Mes pavots en feutre noir » ; « La rose verte » ; « Une blanche ombre pâle » ; « Le nain de jardin » (source : Librairie-compagnie)


Mon avis

J'ai eu du mal :) Une seule histoire me reste en tête parce que je l'ai trouvé ebelle : Bonne nuit, Maria. Beaucoup de poésie et d'émotions dans celle-ci. Les autres m'ont laissée plus ou moins dubitative, je me suis demandée, parfois, quelle substance illicite avait pris l'auteur ... Bref, cette auteur n'est pas pour moi, à première vue. Peut-être testerais-je un de ses romans pour être sure ? mais plus tard alors :)

Partager cet article

Repost 0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 13:36
Quatrième de couverture

Nom : Paul West.
 Age : 27 ans.
Langue française : niveau très moyen.
Fonction : jeune cadre dynamique promis à un grand avenir.
Occupation : déjouer les pièges potentiellement désastreux du quotidien français.
 Hobbie : lingerie féminine.
Signe particulier : Paul West serait le fruit d'un croisement génétique entre Hugh Grant et David Beckham. Jeune Britannique fraîchement débarqué à Paris, créateur, en Angleterre, de la fameuse enseigne Voulez-Vous Café Avec Moi, Paul a bien du mal à s'adapter au pays des suppositoires, des grèves improvisées et des déjections canines. Et il n'est pas au bout de ses surprises...

Mon avis

D'après les critiques mises en 4eme de couverture, je pensais lire quelque chose de tordant, "hilarant" et euh je ne dois pas avoir le même humour que ces critiques ... J'ai souri au début (le passage où le patron français explique à un anglais l'usage du vouvoiement et du tutoiement est assez truculent, bien que court ...), mais je me suis vite ennuyée durant ma lecture. Beaucoup de poncifs, les Français toujours en grève (ce n'est pas faux, certes ), des crottes de chiens partout, les filles françaises assez faciles, les gens qui grugent dans les files d'attente, etc. Enfin, ne généralisons pas, ce livre est surtout basé sur les Parisiens même si le passage avec les chasseurs est assez sympa (avec du recul) mais stéréotypé. En fait, tout le livre est stéréotypé ... (peut être mon côté chauvin se réveille-t'il ?

Je dirais à lire pour se vider la tête (oui, celui-là aussi...), plaisant mais sans plus.

Partager cet article

Repost 0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 17:21

Résumé


Maud, romancière à succès, étouffée sous le poids d'un secret : depuis quelques semaines, elle entend une voix d'homme, dans sa tête. Dans un hôpital parisien, Vincent, brillant neurologue, tente de comprendre pourquoi il ne peut oublier une inconnue entraperçue dans un grand magasin. A l'autre bout de Paris, la nuit, un homme tue des prostituées rousses, avec une sauvagerie inouïe. Maud, Vincent et le tueur, trois chemins de vie qui convergent inexorablement. Trois destins dont la rencontre a déjà provoqué la passion et le drame, il y a très longtemps, au Moyen Age. S'ils veulent conjurer ce passé, Maud et Vincent devront affronter leurs peurs, se battre contre leurs démons. Pour survivre, mais surtout pour gagner la confiance et l'amour de l'être qui, au-delà du temps, leur est destiné...


Mon avis


Premier livre que je lisais de cette auteur. Un mélange de surnaturel, d'historique, d'amour. Un peu basic, un peu cul-cul la praline par moment ? Cousu de fil blanc et on a le sentiment que l'auteur n'ose pas approfondir certains points qui auraient pu être intéressant.

Bref, je l'ai fini il y'a quelques jours et il m'en reste peu de choses en tête. Très bien pour se vider la tête !

Partager cet article

Repost 0
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 17:18
undefinedRésumé
Au Rijksmuseum, Ruth répertorie les œuvres d'art spoliées par les nazis. L'irruption d'une vieille dame agitée venue réclamer un tableau du XVIIIe siècle vient briser sa routine. Mais pourquoi donc les plus hauts dignitaires nazis avaient-ils convoité une œuvre aussi banale ? Est-ce à cause des mystérieuses inscriptions au dos de la toile ? Pour le savoir, Ruth ouvrira les portes d'un passé qu'il aurait peut-être mieux valu ignorer...

Mon avis

Je me suis perdue à de nombreuses reprises dans ce livre ...  Perdue dans les rues d'Amsterdam ; perdue parmi les noms néerlandais, allemands ; perdue dans  les lois concernant les restitutions d’œuvres d'art ayant été détenues par des Juifs et volées par les Allemands lors de la 2eme guerre Mondiale ;  perdue dans les explications chimiques / physiques etc ; perdue dans les divagations que fait tenir l’auteur à  son personnage principal ; perdue au point de me demander pourquoi l’auteur disait ça à tel ou tel endroit … Qui plus est, j’ai failli le refermer quand j’ai vu les mots « pierre philosophale » « alchimie » … Faudrait vous diversifier là quand même un peu, messieurs-dames les écrivains :)

Un ptit plus : l'explication sur le tableau est un des rares passages qui m'a enthousiasmée :)
 

Bref, en édulcorant certains passages, l’auteur aurait pu faire un bon polar. 


Partager cet article

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 14:21
3712195.jpgRésumé
Maintenant détenteur d'une licence de privé de l'Etat de Californie, Easy Rawlins envisage d'attaquer un camion blindé avec Mouse, son très violent ami de toujours: il n'a pas les quinze mille dollars qu'il lui faudrait pour sauver Feather, sa fille adoptive, d'une maladie grave. Mais il hésite: outre les risques encourus, enfreindre la loi lui pose problème. Heureusement, un autre ami lui propose une enquête : aller à San Francisco retrouver un riche avocat blanc et sa secrétaire noire, Cinnamon Cargill, qui ont disparu. Mais l'affaire est potentiellement encore plus dangereuse. Son nouvel employeur, Robert E. Lee (oui, comme le célèbre général sudiste), n'est pas très clair et, pour être superbe, Cinnamon n'est pas une tendre.



Mon avis

J'ai eu du mal !!! beaucoup de mal !
A priori, l'histoire a l'air sympa. Un mec qui a besoin d'argent pour sa fille malade et qui, du coup, se retrouve emberlificoté dans une histoire pas possible où il risque sa vie.
L'histoire est bien ... mais quand on retire tout ce qui n'est pas lié à l'histoire citée ci-dessus, il doit rester au bas mot 1/3 du livre ...Bon, on découvre que ça se passe dans les années 60 aux Etats-Unis, qu'Easy est un  black qui a fait la 2eme Guerre Mondiale et qu'il est persuadé que son pays est le plus beau, le plus fort et que non, on ne peut pas avoir pu penser faire des affaires avec les nazis !  On a droit à tous les poncifs du genre "si vous saviez comme c'est dur d'être black dans ce pays". Je ne miminime pas ce fait, loin de là,  mais j'ai trouvé ça très mal amené, pas placé où il faudrait. Bref, je dis bof !

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 20:29
247767.jpgRésumé
Sally et Tony sont tous les deux reporters chevronnés, épris de liberté, avec une bonne dose de sang-froid dans leurs bagages, quand ils se rencontrent au détour d’un hélicoptère en vol vers une catastrophe humanitaire en Somalie. Tous deux prennent le temps de faire le point : bientôt la quarantaine, des histoires ratées au compteur du cœur et encore l’envie d’y croire. Il ne leur faut pas longtemps pour se raccrocher l’un à l’autre, se marier, fuir les champs de bataille pour une vie rangée à Londres. D’autant que Sally est enceinte et qu’être mère, après tout, ça n’arrive pas qu’aux autres. Un poste fixe pour Tony, une maison en chantier, une grossesse, et le début de l’angoisse au bout du rêve…

Mon avis
Déçue ... très déçue. Y a eu incompréhension dès le début entre moi, le titre du bouquin et le résumé .. Je m'attendais à un polar, le titre y fait penser non ?, le résumé aussi ... Bah non ! En fait c'est juste une histoire de couple, de grossesses, de naissance et surtout de dépression post-natale, je suis devenue imbattable sur la dépression post-natale depuis ce livre, le jour où cela m'arrive je saurais à quoi je suis confrontée !
Et après la dépression, on a droit au mari pourri et aux tribunaux machins bidules ..
Je me suis forcée à le finir ms j'ai pas ouvert un autre livre de Kennedy que j'avais aussi repéré . Trop déçue en fait.


Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr