1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 17:56

invention-de-nos-vies.jpg Quatrième de couverture

Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »? Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c?était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c?est la déflagration?
« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu?illustre ce roman d?une puissance et d?une habileté hors du commun, où la petite histoire d?un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

 

Mon avis

 

S'il y en a qu'un à lire sur cette rentrée littéraire, c'est celui-ci !! 

Pour le moment, mon méga coup de coeur (m'en reste tout plein à lire et on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise XD)!

Mensonges, trahisons, grandeurs, décadences, amour, amitié, domination, liberté, intégrisme, terrorisme, identité, racisme, etc. Tels sont les nombeux thèmes abordés dans ce roman de presque 500 pages qui se lit tout seul. Une écriture fluide, prenante, addictive. Vous ne le lacherez pas, vous vous prendrez d'affection pour ce trio formé par Samir, Samuel et Nina. Vous vous demanderez à chaque page ce qu'il va se passer. 

Si vous ne le lisez pas, je ne vous parle plus !!!! 

Partager cet article

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:56

 

pourquoi-les-gentils.jpg

Quatrième de couverture

Je m'appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu'un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie. Un jour, je suis tombé sur un article dans un magazine bon marché censé m'aider à régler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m'a amené un peu plus loin que prévu ... Ah oui, le "un peu plus loin", c'est devenir le chef de file involontaire d'un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

 

Mon avis

On ne ressort pas indemne de cette lecture ! Jérôme est le anti-héros par excellence, le type transparent, celui qui est un peu le souffre-douleur des autres, le type dont on se moque sans chercher à le connaître plus, celui dont les pseudos-amis se servent sans scrupule. Il a ce désir d'appartenir à un groupe, comme tout le monde, mais sans y parvenir. Il sent que les relations qu'il a sont fausses, qu'il se fait avoir mais ne sait pas comment s'en sortir, comment réagir. Il se met à tenir une sorte de journal intime dans lequel il référence les caractéristiques des "méchants", des antipathes comme il les nomme. Sans le vouloir, il met en place une nouvelle façon de penser, d'agir.

Le point fort de ce livre est son côté optimiste, son humour. Prévoyez quelques heures quand vous le commencerez parce que vous ne pourrez pas le lâcher !

A offrir aux gentils  mais aussi aux antipathes qui nous entourent, peut être que ça leur ouvrira les yeux !

J'ai du mal à parler de ce livre tellement qu'il est bien ! Je ne sais pas comment vous convaincre de le lire ! Lisez-le pi c'est tout !! Vous comprendrez mieux mon coup de coeur !! (enfin, j'espère :D)

 

Partager cet article

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:51
  Résumé

Dans un village aux confins de la campagne irlandaise, un homme est mort. Il était si âgé qu'une place lui est encore réservée dans l'ancien cimetière, déjà entré dans l'ordre des légendes. Cloon na Morav le champ des morts, est une enclave hors du temps, où les tombes oubliées s'usent comme des montagnes, où le ciel semble encore plus grand. La veuve est là, accompagnée de deux fossoyeurs et de leurs pelles. Et, comme on ne sait pas très bien où inhumer le mort, deux anciens, sortis des limbes mènent l'expédition. Deux vieillards têtus ; fantasques, à la mémoire vacillante. Tout heureux de cette aventure qui les arrache à leur solitude, ils vont prendre un plaisir cruel à ne pas s'entendre. La tombe du tisserand est introuvable. Sa recherche se transforme en duel dérisoire entre les vieillards et en stupeur de la veuve avec, pour spectateur, ce mort qui a perdu sa tombe.


Mon avis

Du pur bonheur, à classer à côté de La perle de Steinbeck !!
Les déambulations de ces deux petits vieux  se suivent avec délectation, tendresse, limite j'ai eu envie de leur faire un gros câlin à la fin de ma lecture ! Ils sont attendrissants dans leur recherche, leurs disputes, leurs mimiques, leurs passés.
Mais où est cette tombe ? La veuve voudrait bien le savoir elle aussi afin d'enterrer son époux. Devant les recherches plus ou moins infructueuses des deux petits vieux, elle se décide à aller voir un troisième petit vieux, au fond de son lit. Visite qui vaut elle aussi par son côté épique !

Ce livre est drôle, émouvant, original. On en ressort comme on resort d'un bon bain moussant !

À lire, à s'offrir, à offrir !


L'auteur n'a écrit que ce roman, qui paraîtra à titre posthume en 1919 et que les Editions Attila ont réédité en mars 2009.



Partager cet article

Repost 0
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 10:14

Résumé

1939, l'Allemagne nazie envahit la Pologne. Stella a neuf ans. Parce qu'elle est juive, elle doit quitter, un jour de novembre, l'appartement de son enfance pour le ghetto de Cracovie. Elle est ensuite déportée avec toute sa famille dans le camp de concentration de Plaszow, puis à Auschwitz. Grâce à Oskar Schindler, industriel allemand qui sauva plus d'un millier de Juifs, elle est libérée du camp de Brünnlitz.
Près de cinquante ans plus tard, Stella Müller-Madej relate au présent, presque au jour le jour, ses préoccupations d'enfant d'alors, son incompréhension, puis sa prise de conscience.

Mon avis

Bouleversant  ! A lire absolument ! Un des rares, si ce n'est le seul, témoignage d'une Juive sauvée par Schindler. On grandit avec Stella, on souffre avec elle, on pleure avec elle, on profite des rares moments de joie avec elle. Et la sortie du camp n'est pas la fin de ses souffrances mais ça, ça se devine dans les dernières lignes.
C'est une autobiographie très dure. J'ai dû la laisser de côté à plusieurs reprises mais sans avoir envie de prendre un autre livre pour m'aérer l'esprit. Stella était avec moi tout le temps.
Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon émotion à la lecture de ce livre si ce n'est "plus jamais ça" même si je sais que, depuis, il y a eu et il y a encore des génocides de par le Monde. En le fermant, je n'avais qu'une envie : prendre Stella dans mes bras.
A lire pour le Devoir de Mémoire.

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 17:01
21q9Ok1STGL-copie-1.jpgRésumé
Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter. Une histoire étrange et émouvante où il est question : d'une fillette ; des mots ; d'un accordéoniste ; d'Allemands fanatiques ; d'un boxeur juif ; de vols.

Mon avis
Un pur moment de bonheur, de tendresse, d'émotion, d'humour, de sarcasmes, d'ironie mais aussi de réflexion.
Perso quand la Mort me dit de l'écouter, j'obéis, faudrait pas la contrarier ;)
Ce qui m'a attirée, à la base, dans ce livre, c'est le titre ... Une voleuse de livres. Vu mon amour des livres, je ne pouvais rester indifférente ! Un seul frein, ce livre est le best seller 2007 et, en général, je suis rarement d'accord ;) Mais, je me suis plongée dans ce roman comme on plonge dans un bain moussant. Et parfois, on remet de l'eau chaude parce qu'on est glacé, glacé de ce que l'on lit, de ce que la Mort nous raconte.

C'est l'histoire d'une fillette, Liesel, de 10 ans que sa mère, communiste, laisse dans une famille à Munich, au début de la 2eme Guerre Mondiale. C'est l'histoire d'une fillette qui a vu son frère mourir lors de ce trajet pour Munich, dans un train. L'histoire d'une fillette qui croise la Mort pour la 1ere fois de sa vie. L'histoire d'une fillette qui ramasse un livre sans même savoir lire, qui est accueillie par une femme rustre, Rosa, mais au coeur d'or (bien caché), par un homme, Hans, accordéoniste, qui saura comment lui parler et qui surtout lui apprendra à lire dans un sous sol.
L'histoire d'une fillette qui a besoin d'apprivoiser les mots pour savoir les lire.  L'histoire aussi d'un Juif qui vient demander la tenue d'une promesse faite 20 ans plus tôt. L'histoire d'une rencontre entre cette fillette, ce juif, un garçon aux cheveux citron, une femme de maire et la Mort ...
L'histoire d'une série de vols de livres qui étayeront le début de l'adolescence de cette fillette.
La Mort nous raconte cette Histoire en nous donnant ses impressions, ses souffrances devant les actes des Hommes. Elle souffre de "récuperer" autant d'âmes, surtout en ces années 1942 et 43, la Solution Finale, le front russe ... Allemands, Français, Russes, Juifs .. tous identiques face à la Mort. Ce n'est pas morbide pour autant, la Mort a de l'humour ! Elle aime qu'on l'imagine avec une faux mais ne sort sa cape noire que lorsqu'il fait froid !  Elle n'aime pas qu'on l'imagine avec une tête de squelette par contre !
La Mort est présente, mais les mots aussi !  Les mots en eux-même, pour ce qu'ils sont, un assemblage de lettres. Le pouvoir des mots est si bien mis en avant, dans le roman en lui même mais aussi à travers les mots  de Liesel. On tourne autour des mots comme on tourne autour de la puissance de la musique jouée par Hans.
Je crois bien que c'est la 1ere fois que je lis quelque chose sur la 2eme Guerre Mondiale vue de l'intérieur, chez les Allemands. Bien sur, je me doutais de la souffrance de ceux-ci en sachant ce qui se passait (ou lorsqu'ils l'ont découvert) à quelques pas de chez eux. Markus Zusak met bien en évidence cette différence entre les Allemands fanatiques et les Allemands soumis, victimes au même titre que les Juifs qui traversaient leur ville.
La force de ce roman ... Il ne peut pas laisser indifférent. Certains critiques le mettent au même niveau (si tant est que l'on puisse parler de niveau) que le Journal d'Anne Franck, je suis d'accord avec eux.
J'ai du mal à quitter ce livre, je l'ai fait trainer, je luttais pour ne pas le reprendre alors que j'en crevais d'envie. Pas envie de le quitter !

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 16:59
images5.jpgRésumé
Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans. Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la dame rose qui vient lui rendre visite à l'hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d'Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants. Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d'amour, ces douze jours deviendront légende.

Mon avis
Bouleversant !  Je l'ai lu en 45 mn, il est très court mais tellement prenant !
Oscar est en fin de vie, il a  10 ans et , sur les conseils de Mamie Rose, une bénévole qui vient le voir à l'hôpital, il écrit pendant 12 jours une lettre à Dieu. Il lui raconte ce qu'il fait de ses journées, ce qu'il ressent, le comportement des gens autour de lui qui change parce qu'ils savent qu'il va mourir, la douleur de ses parents, il lui raconte aussi mamie Rose, cette ancienne catcheuse si proche de lui et le secret entre eux deux : chaque jour = 10 ans de sa vie. Il vit tout pleinement du coup ! 
Schmitt a été très fort là, il nous introduit dans la tête d'un enfant de 10 ans, avec ses pensées et ses idéaux.
C'est plein de drôlerie, d'espièglerie  et d'espoir surtout ! Une vraie leçon de vie !

Ce livre a également été adapté au théâtre, avec Danielle Darrieux et plus récemment avec Anny Duperey.

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr