20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 18:40

le-murmure-de-l-ogre.png

Quatrième de couverture

Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d'étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre. Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé "l'Ogre". Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l'hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues. Très vite, ils découvrent que le tueur observe un rituel inspiré de récits de l'Antiquité sur la descente des mortels dans le monde des Enfers. L'affaire prend une dimension nouvelle quand le fils d'un millionnaire américain est enlevé par le tueur. Le compte à rebours commence: des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l'Ogre, et de remonter sa piste.

 

 

Mon avis

Valentin Musso m'avait habituée à des bons polars scotchants qui m'apprennent des choses. C'est mal de donner des habitudes à ses lecteurs surtout quand on ne les suit plus ! Dans ce polar, vous allez plonger dans l'époque des Brigades du Tigre, début XXéme siècle à la sauce "Esprits criminels" avec les profileurs, les maigres connaissances en psycho de l'époque en plus, le tout assaisonné des "Experts", les moyens scientifiques en moins et avec une touche de "Castle" pour l'intervenant extérieur un peu farfelu mais qui a de bonnes idées (je vous rassure, je ne passe pas mon temps devant la télé ... sauf Castle ... mon héros à moi ;))... Bref, un polar dont tout est transposable à n'importe quelle époque, suffit d'adapter les moyens au contexte.
Bon voilà, maintenant que j'ai été méchante, je peux vous dire que j'ai,malgré tout, passé un bon moment de lecture. Je dirai que c'est un bon polar de plage, idéal pour se détendre nonobstant les quelques passages de psy expliquant le profil potentiel du sérial killer.

Si vous voulez un bon moment qui ne bouleversera pas votre vie de lecteur, allez-y ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article

commentaires

zarline 20/11/2012 21:48


Mouais... J'avais lu Les cendres froides et sans avoir trouvé ça, fracassant, j'avais passé un bon moment. Par contre, je serais incapable de résumé l'intrigue, il ne m'en reste presque rien. Pas
sûre donc de prendre le temps de lire ce nouvel opus, surtout suite à ton billet. 

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr