19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 09:04

Tout d'abord, un coucou à la maman de Pierre !!
Ensuite,  je viens de voir que ce blog à 5 ans (et un mois et 15 jours ...). Pfiouf le temps passe vite !! Merci à vous toutes et tous de vos passages, de vos commentaires ... même si je sais que depuis un an ou deux, je laisse ce blog vivoter ... Merci :)


joel-dicker-verite-sur-laffaire-harry-quebert.jpg
Quatrième de couverture
À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici
quelques mois.
Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman
à succès ?


Mon avis
Un des membres du jury du prix Goncourt a qualifié ce livre de "roman de plage". Si tous les romans de plage sont comme celui-ci, je veux bien en lire 30 par mois !
Personnellement (et il semblerait qu'une majorité des libraires pense pareil), j'ai très beaucoup aimé. On y découvre un Marcus paumé mais qui va, malgré tout, à la rescousse de son ami et mentor lorsque celui-ci est accusé d'un meurtre commis 30 ans plus tôt. On se promène entre 1975 et 2008 avec les mentalités qui correspondent à chacune de ces périodes.
Il est vrai qu'un roman de 600 pages (oui, je sais, j'insiste sur ce point) peut faire peur de prime abord mais rassurez- vous il se lit tout seul, son style est fluide et surtout on ne peut "lâcher" Marcus, Nola et Harry.
Et quand on referme le livre, à la fin, ces trois personnages nous accompagnent encore et pour moi, c'est le gage d'un bon roman :)

 

Ce roman a reçu le prix du Roman de l'Académie Française 2012 ainsi que le Goncourt  des Lycéens et ces prix sont largement mérités !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Constance 36 15/01/2013 21:47


Même pas peur des 600 pages !!

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr