5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 08:23
Quatrième de couverture

Michel Marini avait douze ans en 1959. C'était l'époque du rock'n'roll et de la guerre d'Algérie. Lui, il était photographe amateur, lecteur compulsif et joueur de baby-foot au Balto de Denfert-Rochereau. Dans l'arrière-salle du bistrot, il a rencontré Igor, Léonid, Sacha, Imré et les autres. Ces hommes avaient passé le Rideau de Fer pour sauver leur peau. Ils avaient abandonné leurs amours, leur famille, trahi leurs idéaux et tout ce qu'ils étaient. Ils s'étaient retrouvés à Paris dans ce club d'échecs d'arrière-salle que fréquentaient aussi Kessel et Sartre. Et ils étaient liés par un terrible secret que Michel finirait par découvrir. Cette rencontre bouleversa définitivement la vie du jeune garçon. Parce qu'ils étaient tous d'incorrigibles optimistes.

Mon avis

Surtout ne vous laisser pas rebuter par l'épaisseur de ce livre ! 756 pages ok ! mais ça se lit sans aucune souffrance ! Vous n'aurez que deux  regrets : son épaisseur fait que vous ne pouvez pas le promener partout ! et qu'il ne soit pas plus long, finalement !
À la lecture de ces quelques lignes, vous aurez compris que j'ai aimé ce roman !

Paris, fin des années cinquante, début des années soixante. La Guerre d'Algérie, les débuts du rock, le mur de Berlin (dont nous allons célébrer la chute, il y a 20 ans !), la Guerre Froide, ses réfugiés politiques etc. Et Michel Marini dont nous allons suivre un bout de vie, de ses  12 ans à ses 17-18 ans. Michel en pleine adolescence dans une France où l'on sent les prémices de mai 68, où le côté propre sur soi commence à agacer !
On suit sa petite histoire tout en survolant la grande Histoire. Il est issu d'une famille assez aisée, il va au lycée Henri IV, il lit beaucoup, il joue au baby-foot avec son meilleur ami au café Le Balto qui sera son Q. G. un adolescent classique, insouciant, quoi :) Mais à qui il n'arrive pas que des choses classiques : un frère communiste qui doit s'enfuir ; une amie fortement déprimée qu'il doit soutenir ; son père et sa mère qui se heurtent, se déchirent ; une soeur curieuse et bavarde ; la découverte de l'amour ; de l'amitié, de la trahison ; les répercussions de la Guerre d'Algérie sur sa vie ; le pouvoir de la lecture dans sa vie (et lui aussi se rend compte qu'il n'a pas tout lu, qu'il ne connaît pas tout !) ; et le plus important, la découverte des échecs liée à sa rencontre avec des réfugiés politiques des pays de l'Est.
Parallèlement à l'histoire de Michel, nous découvrons l'histoire de ces hommes, pourquoi ils ont fui leurs pays respectifs, dans quelles conditions, comment il se sont tous retrouvés au Balto, dans l'arrière-salle. On passe des uns aux autres avec délice, on s'attache à tous ces personnages.
On se promène de  Saint-Petersbourg aux rues de Londres pour revenir à ce Paris que j'aime tant : la Place Monge, la Sorbonne, Saint-Germain, Denfert-Rochereau.

Que cela fait du bien de lire un bon roman !  Les 756 pages m'ont parue trop courtes, l'écriture est fluide, beaucoup d'émotions, d'humour, de réflexions sur la vie, le sens de la vie, sur toutes ces choses qui nous entourent.

Je pense que je pourrais en parler pendant des heures, plein de choses me revenant au fur et à mesure mais je préfère que vous le lisiez, vous ne le regretterez pas !!

Jean-Michel Guernessia a aussi écrit Pour cent Millions et est auteur de nombreux scenarios de téléfilms.

ClarabelAmanda et Elfique ont, elles aussi, beaucoup aimé !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bénédicte 14/02/2010 21:57


Bonsoir , j'ai aussi beaucoup aimé ce livre sur lequel j'ai écrit un article récemment ça a été un véritable coup de coeur A bientôt


Anne 17/02/2010 10:57


ZI coup de coeur 2009 ! comme quoi les lycéens se trompent rarement quand ils décernent un prix !


Isa 20/11/2009 21:36


un excellent roman !


Anne 23/11/2009 16:23


Oh que oui !!!


Armelle 29/10/2009 17:08


D'accord à 200 %. C'est rare un livre qui vous tienne en haleine pendant 750 pages mais surtout qui vous marque autant après l'avoir lu et auquel on pense avec autant de chaleur et d'émotion. Je
vais le relire.


Anne 30/10/2009 15:26


Je pense l'offrir autour de moi tellement il m'a plu ! Par contre, je ne suis sure de le relire (manque de temps ! :D) Mais j'en ai toujours un joli souvenir en tête !


Karine:) 10/10/2009 17:13


J'en rêve depuis le billet d'Amanda!  Il me le faut, celui-là!!


Anne 11/10/2009 13:23


Le pouvoir des blogs sur nos Pal mdr ! dévastateur !


Theoma 08/10/2009 21:49


Comme je suis embêtée ! Je n'étais jusqu'ici pas convaincue et je crois que tu as bien fini par m'achever. Je nooooooooooote !


Anne 11/10/2009 13:22


N'hésite pas !!!! ça serait dommage de passer à côté d'un tel livre !


Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr