3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 11:47

Trois livres complétement différents. Je vous laisse deviner les claques et le rire :D

 

 

Si c'est un homme de Primo Levi

 

si-c-est-un-homme.jpg

Quatrième de couverture

 

" On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'Holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité. " Angelo Rinaldi

 

Mon avis

 

Comme beaucoup, j'ai déjà lu pas mal de choses sur la Seconde Guerre mondiale. Et je suis à chaque fois bouleversée. Ce livre, cette autobiographie n'a pas fait exception. Son côté froid, narratif, sans émotion, sincère, édulcoré de tout sentiment, de tous ces ingrédients que l'on trouve dans les romans, m'a collée à mon siège ...

à lire avec parcimonie, lentement, afin de "digérer" chaque phrase. Le texte est court mais fort. Il pourrait se lire rapidement mais non, il est tellement fort qu'il faut prendre le recul nécessaire pour lire les pages suivantes.

 

 

L'herbe bleue


herbe-bleue.jpg

Quatrième de couverture

 

"L'herbe bleue" est le journal intime d'une jeune droguée de quinze ans. Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n'apporte aucune solution à ce problème. C'est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l'univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons. Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit.  

 

 

Mon avis

 

Je pensais m'être pris une claque mais apparemment, je ne m'y connais pas assez en milieu de la drogue .. Je viens d'apprendre que ce "témoignage authentique" n'est qu'un fake ... Écrit à plusieurs mains par des psychologues américains dirigés par Beatrice Sparks, elle-même psychologue. Elle se serait inspirée de nombre de ses patientes.

Me sens un peu trahie là quand même pfff J'aime pas me faire avoir :) On peut écrire des romans sur le même sujet, qui bouleverseront autant, sans à avoir à mentir en disant que c'est un témoignage authentique ...

 

Pour ceuzécelles souhaitant en savoir plus sur ce fake

 

 

Qui veut la peau de Marc Lévy ? par Gordon Zola

 

qui-veut-la-peau-de-marc-levy.jpg

Quatrième de couverture

 

Quand Marc Levy, Florian Zeller, PPDA ou BHL disparaissent, le monde de l'édition tremble...

 

Mon avis

 

A moins là, je savais que je lisais un livre déconnant ! Pas été déçue ! Quoique si un peu quand même  ... Trop de jeux de mots tue le jeu de mots !

On retrouve le Commissaire Guillaume Suitaume et on le suit dans une enquête loufoque où des

auteurs célèbres disparaissent pendant que d'autres meurent déchiquetés par des oiseaux (Hitchcock ze retour ;)) Loufoque à souhait ! Juste ce qu'il faut pour se vider la tête ! (enfin pas trop quand même : il faut pouvoir saisir les nombreux jeux de mots qui composent une grande partie de ce livre ! 

 

Pour info : Gordon Zola  publie prochainement "l'humour pour les nuls"  chez First ! 

 

Faut bien que ça me serve de bosser en librairie, au rayon humour ! (entre autre ...parce qu'il y a aussi les rayons Histoire, Actu, Psycho, Beaux-Arts, Ciné-Musique, ésotérisme et spiritualité pfiouf !) (et tout ça c'est à moiiiiii !!! ouais je me la pète et alors ? ;)

Partager cet article

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 19:17

Deux livres avec le même exercice de style mais si différents ...

 

 

 

cercle-litteraire-des-am

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates par Mary Ann Shaffer


 

Quatrième de couverture

 

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

 

 

 

Mon avis

 

J'ai beaucoup aimé. Passé les 60 premières pages, on se prend au jeu de ces échanges, on s'attache aux personnages. Dés lors, les habitants de Guernesey prennent de l'ampleur. J'ai beaucoup aimé l'humour de Juliet, mais aussi son côté rebelle pour l'époque ! Époque où les femmes devaient être belles et se taire. J'ai aimé son côté anti-conformiste.
J'ai découvert Guernesey durant la Guerre, leurs conditions de vie, l'éloignement de leurs enfants, les souffrances mais aussi les amitiés.

 

Une belle trouvaille que ce livre. D'aucun le trouveront gentillet, soit ! Il l'est mais il a un petit plus qui fait la différence :) Peut-être le côté désuet de l'écriture employée ? des mots ? de la période ?

 

 

que-souffle-le-vent-du-nord.jpg

Quand souffle le vent du Nord par Daniel Glattauer


 

Quatrième de couverture

 

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s' excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l un pour l autre une certaine fascination. Alors même qu ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d un chagrin d amour. Un jour, pourtant enfin ! , ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s imposent une règle : reconnaître l'autre qu ils n ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

 

 

Mon avis

 

Je n'aurai peut-être pas dû lire ce roman peu après le précédent ...  Ici, juste deux personnages principaux qui échangent des mails, que j'ai très bien imaginés scotchés à leur pc à attendre, oubliant toute vie réelle.

Peut-être était-ce trop proche de mon vécu, de mon passé ? Je ne sais .. Ayant moi-même beaucoup échangé via Internet avec des inconnu(e)s qui sont parfois devenus des ami(e)s voire plus (coucou Mossieur Roudoudou;)) , je n'ai pu m'attacher aux personnages, tout me semblait faux, leurs atermoiements, leurs jalousies, leurs interrogations, leur refus de se voir, leurs jeux ... J'avoue avoir eu envie de les baffer une paire de fois ! 

 

J'ai eu parfois le sentiment de lire Les jeux de l'amour et du hasard de Marivaux, avec une pincée de Liaisons Dangereuses de Laclos.

Je sais qu'une majorité de mes collègues l'ont aimé. Je vais encore faire exception qui confirme la règle et dirais "sans plus". Rien de nouveau sous le ciel littéraire ;) Mais, je le redis, c'est sans doute lié à mon vécu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:54

Ça fait un moment que je n'ai pas fait de billets mais je n'ai pas arrêté de lire pour autant !

Je vous fait un rapide topo des derniers livres lus et qui m'ont marquée.

 

Pour commencer, un peu de polar :

 

Hiver par Mons Kallentoft

 

26-05.jpg Quatrième de couverture

 

Mardi 31 janvier, 7 h 22. Il fait encore nuit à Ôstergôtland. Cet hiver est l'un des plus froids que l'on ait connus en Suède. Ce matin-là, Malin Fors et ses collègues de la criminelle découvrent un cadavre, nu et gelé, pendu à une branche d'arbre. Mais comment diable cet homme a-t-il atterri ici ? Meurtre ? Suicide ? Et d'où viennent ces étranges blessures qui recouvrent son corps ? D'indice en indice, de nouveaux personnages apparaissent : les trois frères d'une certaine Maria, suspectés de viol ; Joakim et Markus, deux adolescents pas très nets ; Valkyria et Rickard Skoglôf, deux marginaux adeptes de cultes vikings. Les policiers sont perplexes.

 

Mon avis

 

Ma lecture fut surveillée de près par Mossieur Matou mais quand j'avais accès au livre, je ne le lâchais pas ! Un rythme lent mais prenant. Beaucoup de psychologie humaine des personnages. Malin Fors est une femme élevant seule sa fille ado, avec un ex pas très loin. Elle a une grande tendance à se réchauffer à l'alcool. Sa façon de bosser m'a fait penser à la série The Closer (pour ceuzécelles qui connaissent), le côté déjanté en moins. Des particularités : le cadavre nous parle.

 

Lecture sympathique donc.

 

Eté du même auteur

 

Ete.jpg Quatrième de couverture

 

C est l'été le plus chaud que Linköping ait jamais connu. La forêt qui borde la ville s embrase, les nuages de fumée planent dans le ciel obscurci et menacent les citadins. Les incendies n empêchent pas un pervers sexuel particulièrement sordide et cruel de faire régner la terreur dans la ville. L enfer brûlant des flammes crée une sorte de solidarité parmi les gens, alors que la peur et l angoisse face aux meurtres horribles du tueur font émerger des soupçons et des préjugés envers celles et ceux qui semblent différents. L horreur devient totale, quand la propre fille de Malin Fors l'enquêtrice des romans de Kallentoft se fait enlever. Chaque minute compte, et Malin n a plus que son instinct de policier et de mère pour l aider à sauver l être qui lui est le plus cher au monde.

 

Mon avis

 

J'ai retrouvé Malin avec plaisir. De même que ses collègues et son ex mari. Le ou les cadavres nous parlent toujours. Le livre est "monté" de la même façon qu'Hiver. On s'attache encore plus aux personnages principaux que l'on  découvre un peu plus. Pour le coté polar, suspens, même chose : du mal à le lâcher même si l'action ne semble pas rapide.

 

Lecture sympathique itou !

 

Me demande ce qu'a prévu l'auteur pour le Printemps et l'automne ... Des crues ? Parce que là entre les deux premiers romans, on se prend un choc thermique : de - 40° à + 40° !

 

 

 

 

La dernière trace de Charlotte Link

 

derniere-trace.gif

 Quatrième de couverture

 

10 janvier 2003. Pour la première fois, Elaine Dawson quitte son village du Somerset afin de répondre à l'invitation de Rosanna, une amie de la famille qui se marie à Gibraltar. Mais tous les vols au départ de Heathrow sont annulés à cause du brouillard. Alors que la jeune provinciale s'apprête à passer la nuit dans une salle d'embarquement, un aimable Londonien propose de l'héberger. Elaine accepte. On ne la reverra plus. Cinq ans plus tard, Rosanna doit écrire une série d'articles sur les disparitions inexpliquées pour un magazine. L'occasion pour elle de savoir enfin ce qui est arrivé à Elaine. La journaliste est loin de se douter qu'en s'engageant dans cette enquête elle va se mettre en danger de mort.

 

Mon avis

 

L'éditeur nous dit que Charlotte Link s'impose comme une des reines britannique du suspens psychologique. Moui bof sera mon avis ! J'ai connu mieux côté suspens ...

L'histoire est gentillette, un peu cousue de fil blanc. Rapide à lire, un bon livre sur la plage (sans être péjorative). Une fin qui m'a pas bouleversifiée outre mesure...

 

Sympa mais sans plus.

 

Partager cet article

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 08:49

les témoins de la mariée

Quatrième de couverture

 

« Nous étions ses meilleurs amis : il nous avait demandé d'être ses témoins. Trois jours avant le mariage, il est mort dans un accident de voiture.
Ce matin, à l'aéroport, nous attendons sa fiancée. Elle arrive de Shanghai, elle n'est au courant de rien et nous, tout ce que nous savons d'elle, c'est son prénom et le numéro de son vol.
Qui aurait pu se douter qu'un tel drame redonnerait un sens à notre vie, et nous ferait enfin découvrir le bonheur ? A nos risques et périls... Elle nous bouleverse, nous fascine, nous rend fous, mais cette Chinoise de vingt ans est-elle la femme idéale ou bien la pire des tueuses ? »

 

 

 

Mon avis

 

L'idée de départ est intéressante. Des amis apprennent que l'un d'eux, séducteur impénitent, va se marier et il leur demande d'être soit son témoin, soit témoin de la mariée. Celle-ci vient de Chine et semble tout à fait anodine et transparente sur la photo qu'il leur montre.Le choix se fait. Malheureusement, le futur marié se tue dans un accident de voiture, 24 h plus tard. Il est trop tard pour prévenir la future jeune mariée qui vient de décoller de Chine. Et comment lui apprendre que son futur mari est décédé ? Ils l'attendent tous à l'aéroport et voient arriver une bombe ... Qui est sur son petit nuage et qui veut être la plus belle et la meilleure des femmes ... Ils n'ont pas le coeur de briser son rêve et attendent le meilleur moment pour lui annoncer la nouvelle.

S'ensuit un roman à 4 mains, chacun des protagonistes prenant la parole à tour de chapitre et racontant ce qu'il ressent face à cette mariée. Et comment elle se comporte avec chacun ... Parallèlement, on découvre que chacun d'entre eux dépendait, financièrement, moralement etc. du décédé. Chacun se retrouve désemparé et quasi obligé de prendre, enfin, sa vie en main. Quel rôle va jouer la jeune mariée dans cette reprise en main ?

L'idée de départ est intéressante mais très vite, ça s'essouffle... J'ai eu un sentiment d'un peu n'importe quoi pour la deuxième moitié du livre.

Un livre sur le thème de l'amitié.

 

 

Partager cet article

Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:45

savoir-vivre.jpgQuatrième de couverture

 

C'est une histoire vraie, celle d'un homme de guerre et d'une femme seule. Elle s'est passée en Angleterre, au cours des années 1920. A l'époque, elle a fait cinq colonnes à la une dans la presse, puis elle a disparu. J'ai pensé qu'elle valait la peine d'être racontée dans un roman. 

 

 

Mon avis

 

Il sera court.

J'ai été bluffée ! Autant j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, à tenter de ne pas me perdre dans les allers et venues des pensées des personnages, entre les courts chapitres qui ne changent pas de sujet (oui, je suis assez conventionnelle, pour moi un chapitre = un sujet, je ne sais pas si je me fais comprendre là ;)), entre les longues phrases, les descriptions historiques (roman très étoffé d'ailleurs !).  Donc, autant j'ai eu du mal à me faire au style, autant cela fait, je n'ai pas réussi à lâcher le livre et suis restée sur le popotin devant le dénouement !

L'auteur nous parle de la première guerre mondiale, nous décrit tout cela, sur le front mais aussi à l'arrière ; nous montre la montée du fascisme ; la difficulté d'être une femme durant l'entre deux-guerres.

 


à découvrir absolument !

 

Et encore merci Françoise L. pour ce cadeau !

Partager cet article

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 08:35

serie-Z.jpg

Quatrième de couverture

 

Félix Zac vit aux crochets de Sophie - qui a de nombreuses qualités, dont la plus remarquable est de supporter Félix. Elle a seulement des doutes, parfois, sur la santé mentale de son ami, qui a tendance à mélanger fiction et réalité. Cinéphile, Félix écrit des scénarios qu'il n'achève jamais. Jusqu'au jour où, mystérieusement inspiré, il met un point final à L'Hospice de l'Angoisse. L'intrigue se passe à la Niche Saint-Luc, joyeuse maison de retraite où de vieux acteurs terminent leur existence. Dans cet établissement au-dessus de tout soupçon, un cadavre va semer le trouble. D'autant plus qu'il est le premier d'une longue série... Félix est sûr du succès : un certain Boudini, producteur à Rungis, s'intéresse à son chef-d'oeuvre ! Les ennuis commencent quand la fiction rattrape la réalité, et que de vrais cadavres se ramassent à la pelle... Où est le vrai ? Où est le faux ?!

 

Mon avis

 

Je me suis éclatée !!  Un polar complètement loufoque, décalé, burlesque, voire invraisemblable par moment mais qu'est-ce qu'on se marre ! J'ai éclaté de rire je ne sais combien de fois !

Un hommage aux séries Z, dont j'ai reconnu parfois certains titres (quand on sait que je ne suis pas cinéphile pour 24 sous, je pense qu'il faut souligner quand je reconnais un titre même de série Z !), un hommage à la vieillesse ! 

Un polar humain ! ça ne veut rien dire ? si si ! On voit le héros évoluer, on voit les personnes âgées vivre leur vieillesse avec humour, avec décalage !

On suit Félix Zac embarqué dans une aventure qui le dépasse largement ! Heureusement sa femme et sa soeur sont là !

On s'attache à lui, sa maladresse, son manque d'assurance, son côté ado. J'ai aimé ses moments de panique !

Quant aux retraités, ils valent le détour à eux seuls ! La course poursuite dans le couloir à l'aide de cannes et de déambulateur sur fond de Jacques Brel "Les vieux" vaut son pesant de cacahuète !  Les tites mamies qui critiquent leurs copines lors du cours de fitness ! Fou-rire quasi assuré ! Le directeur de la maison de retraite complètement débordé et qui préfère les animaux empaillés aux humains ! 

Bref, je pourrais continuer longtemps comme ça ! Tous les personnages valent le détour ! Même Hubert C. de Knocke-le-Zoute !

Quant à la fin ... surprenante, attendrissante ...

 

Vous avez envie de passer un bon moment ? Lisez-le !

 

 

Livre lu dans le cadre de l'opération Masse critique organisée par Babélio, édité par Buchet et Chastel, et  je ne les remercierai jamais assez pour ces bons moments passés !!

 

Critiques et infos sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 16:32

fantômes d'hiver

Résumé

 

La Grande Guerre a anéanti une génération tout entière, fauchée à la fleur de l'âge... Dans le cas de Freddie Watson, un jeune Anglais du Sussex, elle lui a pris son frère bien-aimé et, ce faisant, lui a volé la paix de l'esprit. Hanté par cette disparition, il erre sans savoir comment échapper à cette douleur qui le paralyse. Durant l'hiver 1928, Freddie voyage dans le sud-ouest de la France, une autre région qui a vu couler trop de sang au cours des siècles, quand sa voiture quitte la route. Encore sous le choc, il s'enfonce en chancelant dans les bois et trouve refuge dans un village isolé. Là, lors d'une étrange soirée, il rencontre Fabrissa, une belle jeune femme qui pleure elle aussi une génération perdue. Au cours d'une seule et même nuit, Fabrissa et Freddie se confient mutuellement leur histoire. Le lendemain, Freddie se retrouvera devant un mystère déchirant dont lui seul détient la clé.

 

 

Mon avis

 

J'avais découvert cette auteure avec Labyrinthe que j'avais beaucoup aimé. Aussi quand ce titre est sorti, j'ai voulu retenter l'expérience :) Rien à voir ici avec ces précédents romans. Seul point commun : le pays cathare, terre de prédilection de l'auteure (où elle réside).
Nous voici dés le début emmener dans une histoire pleine de fantômes. Nous sommes en 1933, à Toulouse et notre héros, Freddie, recherche un libraire particulier, un libraire susceptible de déchiffrer un manuscrit datant du Moyen-Âge. Le libraire commence à le lire, s'arrête, sort deux verres de cognac et demande à Freddie de lui raconter comment il a eu ce manuscrit.

Flash back, nous retrouvons Freddie, en 1928 alors qu'il pleure la mort de son frère disparu à la guerre 10 ans plus tôt. Il décide de partir en France s'aérer un peu la tête (si je puis dire). Un accident de voiture sur une route enneigée et nous voici embarqués dans une aventure fantasmagorique, prenante, humaine, sur le devoir de mémoire, le deuil, les secrets. Une atmosphère pesante mais envoûtante.

 

À signaler les illustrations de Brian Gallagher qui font de ce roman, déjà beau, un bel objet.

 

 

D'autres avis chez Livraddict

 

Partager cet article

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 21:18

Je ne suis pas du tout Littérature jeunesse ... Quand j'étais en stage à la librairie (snif, c'est fini ...), c'était une des mes appréhensions : la petite dame (oui ce sont souvent des dames...) qui me demande de lui conseiller un album pour son fille/fille/petit-fils/petite-fille (barrez les mentions inutiles). En 12 semaines de stage, j'ai dû ouvrir 5 albums maximum par curiosité, c'est dire ... Je sais bien que c'est un tort mais je ne suis pas attirée, j'y peux rien c'est comme ça. Jusqu'au jour où, une stagiaire en remplaçant une autre, celle-ci me fit découvrir 3 albums rigolos en moins de 10 mn et me fit quasi battre mon record de lecture alors que je ne travaille plus là ! Un comble ;)

 

Le premier (qui fit s'éclater une grande partie du personnel) :

L-ours-et-l-enquiquineuse.jpg

Résumé 

 

L'ours n'aime pas les enquiquineurs. D'ailleurs, pour être tranquille, il a même affiché un panneau sur sa porte : " Ne pas déranger ". Mais voilà qu'un jour une souris frappe à sa porte. Une souris minuscule, grise et les yeux malicieux !

 

Mon avis

 

Tout est dit dans le résumé : un ours grognon, une souris malicieuse ... Un joli texte mignonnet, des illustrations très jolies, très pastellisées et une morale à la fin :) (et là vous vous apercevez que je ne sais pas parler d'un livre jeunesse, c'est mignonnet et joli à partir du moment où cela s'adresse aux enfants, de toute façon ... ou pas ...)

(à partir de 6 ans)

 

Le deuxième

Un-petit-chaperon-rouge.jpg

Résumé  

 

Tout le monde connait l'histoire du petit chaperon rouge qui rencontre le loup en allant voir sa mère-grand. Du moins c'est ce que vous croyez ;)

 

Mon avis

 

Des graphismes épurées, limite enfantins. Un texte très court et plein d'humour. Quant à la fin ... Peut être pas celle à laquelle vous vous attendez ! Personnellement, j'ai éclaté de rire !

(tout âge, na ! )

 

Le troisième

Petite-histoire.jpg

Résumé

 

Qui mangera la soucoupe de pain dur trempé dans du lait ? Petit chat n'aime que les souris, Petit lapin préfère les carottes, et les Petits Poussins, n'en parlons même pas ! Il y aurait bien quelqu'un qui a toujours très faim...

 

Mon avis

 

Un dessin vif, un texte de toutes les tailles, un suspens (si si ...), mignonnet quoi ! (ayé, je recommence :D)

 

(à partir de 3-4 ans)

 

 

Voilà pour aujourd'hui !! (et je pense avoir autre chose, encore, dans ma besace mais ça ça sera pour un peu plus tard ;)

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 13:42
livre-perduQuatrième de couverture

Hassan Delcroix pousse un jour la porte d'une librairie et achète Le Gouffre des coeurs, un roman en passe de bouleverser le cours de son existence. Happé par le premier tiers de l'histoire alors qu'il attend sur le quai, il manque le passage du métro. A cet instant, le train dans lequel il était censé se trouver explose. Réveillé d'un évanouissement, la réalité le frappe de plein fouet : il a perdu son livre. Indisponible dans le commerce, Hassan s'enlise alors dans une fixation postraumatique qui va le pousser à retrouver le roman qui lui a sauvé la vie.

Mon avis

J'étais en train de faire les retours à la librairie (en gros, de vider les étagères pour faire de la place !), quand ce titre m'est passée entre les mains. Intriguée, j'ai noté les références et je suis allée l'emprunter à la médiathèque (bah oui, on le retournait à la librairie, je pouvais pas l'emprunter là-bas :D).

Contrairement à Hassan, je ne suis pas tombée sur le livre qui a changé ma vie et si je l'avais perdu, je ne retournerais pas ciel et terre pour connaître la fin ! (quoique ...). On y suit donc  le personnage principal dans la recherche de ce livre perdu, livre bien sur épuisé "non, monsieur, il est épuisé, on ne peut pas le commander !" (private joke entre libraires :D). On le suit en France, mais aussi à Cologne, puis au Sénégal en passant par Armsterdam. Mzis ce livre ne relate pas seulement la recherche d'un livre mais aussi la recherche de soi, Hassan tente de se reconstruire après les attentats de Paris, il tente de se reconstruire après le suicide de son père, beaucoup de choses pèsent sur ses épaules.

Une belle écriture, un roman plaisant à lire. Une petite chose passée inaperçue en octobre 2009, lors de la rentrée littéraire.




Partager cet article

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:16
robe de mariéQuatrième de couverture

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape…


Mon avis

Un bon polar comme je les aime ! Psychologique à souhait !
4 parties : la descente aux enfers pour Sophie, Finalement, non je ne dirais rien de plus sur l'histoire, je ne voudrais pas vous priver du plaisir de la découvrir ! Sachez juste que dés qu'on a commencé ce polar, on ne le lâche plus jusqu'à la fin ! L'histoire est diabolique, hitchcockienne ! Tout va très vite, le style est incisif, percutant !
Petit bémol, la fin  ce n'est pas celle que j''aurai choisi, elle me laisse un arrière-gout de par le choix de Sophie.

Ce livre a reçu le Prix du Meilleur Polar Francophone, fin 2009.

De Pierre Lemaitre, vient de paraître Cadres noirs

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr