29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:42

la vieille et l'étoileQuatrième de couverture

 

Quand une étoile se dégrade, elle émet dans le désordre, avec par moments des silences et à d autres de très violentes émissions d énergie. On y est. Après la musique sans son, après les soliloques incertains et les préludes indécis, une énorme bouffée d harmonies et de rythmes jaillit. Victor Hugo chante ces soubresauts d étoile comme « la clameur du mourant éperdu », un vacarme qui serait « brusque, éclatant, splendide, inattendu ». En ce moment, Odette est cette étoile-là, somptueuse, incandescente, imprévisible.

 

Mon avis

 

Un metteur en scène, habitué aux spectacles contemporains, accepte de monter le prochain concert d'une star française de l'accordéon. 2 mondes les séparent. Ils tentent quand même de cohabiter, de créer ce spectacle mais chacun avec ses envies, ses mots et leurs contradictions. Très vite, le bel enthousiasme du metteur est confronté aux caprices vieillissants d'Odette mais, rien à faire il y croit, il l'admire. Comme un leitmotiv, Odette, qui n'est pas dupe de son état, répéte "Si tu annules, tu me tues ! Si tu annule, tu me tues !" culpabilisant d'avance le metteur. Une Odette touchante, humaine, proche des ses fans mais dont le corps ne suit plus ses envies ...

 

Un bel éloge de la vieillesse et je ne savais pas que Rostain était fan d'Yvette Horner ;)

Partager cet article

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 23:00

vieille voulait tuer le Bon dieuQuatrième de couverture

 

Mémé Cornemuse, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque... où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s'envoie en l'air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L'extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que Mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d'à côté, avec un ancien braqueur qu'elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse... Un événement imprévu - l'arrivée d'une criminelle hébergée au couvent d'en face - va bouleverser leurs plans...

 

Mon avis

 

Autant j'avais trouvé "La petite felée aux allumettes" débile et vulgaire, autant dans ce roman, je retrouve l'esprit "des vacances d'un serial killer" ! Un esprit déjanté, à la Audiard ayant croisé San Antonio ! Ames prudes s'abstenir mais les autres, allez-y ! vous allez vous retrouver dans un univers fou à prier devant Jean-Claude Vandame, à chanter du Annie Cordy, du Gilbert Montagné tout en envisageant de faire un casse dans une bijouterie entre 2 nettoyages de cadavres !

Partager cet article

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 23:00

fleur-de-tonnerre.jpgQuatrième de couverture

 

Au début du XIXe siècle, partout en Bretagne, couraient encore les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoquait avec frayeur les apparitions de l’Ankou, l’ouvrier de la mort, squelette drapé d’un linceul et portant une faux. Cette terrible image frappa avec une violence inouïe l’imaginaire de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des menhirs, l’enfant se persuada qu’elle était l’incarnation de ce personnage d’épouvante. Après avoir empoisonné sa propre mère, elle sillonna la région, éliminant tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette parfaite cuisinière. Elle tuait tout le monde, sans discrimination. Et elle était si bonne, si compatissante au chevet des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre. Quels secrets renfermaient cette tête qui, le 26 mars 1852, sur la place du Champs-de-mars de Rennes, roula dans la corbeille de la guillotine ?

 

 

Mon avis

 

Un bon roman ! Suivez cette sérial killeuse bretonne persuadée d'être la réincarnation de l'Ankou. Découvrez les deux perruquiers normands et suivez aussi leurs péripéties !

Si vous aimez l'humour noir, un peu cynique allez-y !

Partager cet article

Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 23:00

completement-crame.jpgQuatrième de couverture

 

Arrivé à un âge où ceux qu'il aimait sont loin ou disparus, Andrew Blake n'a même plus le coeur à orchestrer ses blagues légendaires avec son vieux complice, Richard. Sur un coup de tête, il décide de quitter la direction de sa petite entreprise anglaise pour se faire engager comme majordome en France, pays où il avait rencontré sa femme. Là-bas, personne ne sait qui il est vraiment, et cela lui va très bien.
En débarquant au domaine de Beauvillier, rencontres et situations qui dérapent vont vite bousculer ses plans... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps ; Odile, la cuisinière et son caractère aussi explosif que ses petits secrets; Manon, jeune femme de ménage perdue; Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, et même l'impressionnant Méphisto, Andrew ne va plus avoir le choix. Lui qui pensait en avoir fini va être obligé de tout recommencer...

 

 

Mon avis

 

Continuons dans la lancée des Legardinier ! Celui-ci est peut être un chouilla moins drôle que le précédent mais très sympa à lire aussi ! je dirais qu'il est plus dans l'esprit de "Ensemble c'est tout" de Gavalda ; de "Et puis, Paulette" de Constantine. C'est léger, frais, sympa, plein de bons sentiments. Idéal pour se vider la tête !

 

 

Partager cet article

Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:40

encre-russeQuatrième de couverture

 

Nicolas Duhamel découvre à plus de vingt ans qu'un troublant mystère entoure ses origines. Pourquoi sa famille a-t-elle délibérément rayé un pan de son histoire ? Son père, disparu au large de la côte basque alors qu'il était encore enfant, n'est plus là pour lui répondre. Affecté par l'onde de choc de ces révélations, le jeune homme se lance sur la piste de ses ancêtres, jusqu'à Saint-Pétersbourg. De cette enquête découlera un roman qui rencontrera un succès phénoménal. Grâce à ce livre, Nicolas pense en avoir fini avec les fantômes du passé. Pourtant, lors d'un séjour dans un hôtel de rêve sur une île toscane, il verra s'accumuler orages et périls, défiler sa vie et se jouer son avenir.

 

 

Mon avis

La magie opère encore et toujours ! Même si je préfère Rose, son livre précédent, celui-ci m'a joliment embarquée dans son histoire. Nicolas Kolt, écrivain à succès suite à son premier roman, choppe la grosse tête et vit dans le luxe et la superficialité. Cela lui coûte son couple, ses amis, sa famille ... Le livre débute alors qu'il part s'aérer la tête dans un luxueux palace en Italie avec sa fiancée du moment.

3 jours de repos et surtout pour commencer son 2eme roman, impatiemment attendu par tout le monde mais qu'il n'arrive pas à écrire.

3 jours durant lesquels sa vie va changer. Il y aura un avant et un après ...

3 jours durant lesquels il replongera dans ses souvenirs, sur son 1er roman, écrit à la suite d'un geste anodin : le renouvellement de son passeport et qui lui valut de découvrir que son père, décédé alors que Nicolas avait 11 ans, n'était peut-être pas celui qu'il pensait ...

 

L'auteur aborde le monde de l'écriture, de l'édition et du luxe, avec cynisme et dérision. On la sent marquée par son renouvellement de passeport il ya quelques années, où elle a dû faire preuve de sa nationalité française ( http://www.lejdd.fr/Chroniques/Invite-du-JDD/Tatiana-de-Rosnay-Moi-pas-Francaise-152240 ). La fin m'a un peu laissée un peu dubitative (je ne peux en dire plus sous peine de spoiler mais elle m'a fait me dire "non, elle a pas osé quand même ?"). Peut être parce que la fiction ressemblait trop à la réalité ? On sent que l'auteur a été fortement marquée par ce qui s'est passé ... (si ça c'est pas du suspens, je ne m'y connais pas XD).

 

Bref, un bon roman :)

Partager cet article

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 11:51

la-vie-contrariee-de-Louise.jpg

Quatrième de couverture

Lorsque James Nicholson apprend l'existence d'une grand-mère qui vit en France, au Chambon-sur-Lignon, il est trop tard. Comme seul testament, Louise laisse à son petit-fils venu des Etats-Unis un cahier rouge, journal intime de sa jeunesse. Au fil des pages lues par Nina, serveuse dans le petit hôtel où il séjourne, l'Américain découvre que le village protégea des milliers de réfugiés sous l'Occupation. Pourtant, même les plus belles histoires recèlent leur part d'ombre et de mystère. De la liaison de Louise avec Franz jusqu'au terrible secret des enfants cachés, James plonge dans un passé familial mi la barbarie bouscule l'innocence et l'amour. Nul ne peut tout â fait se soustraire â son destin, mais il appartiendra à Nina, la lectrice, de décider si toute vérité est, ou non, bonne â dire.

Mon avis

Surprenant, particulier tels sont les adjectifs qui me viennent quand je veux parler de ce roman.
Il m'a fallu passer les premières pages et accepter le style de Corinne Royer qui m'a quelque peu déstabilisée. J'ai eu le sentiment que l'auteur sortait de son cours d'écriture et que le prof lui avait dit de faire des phrases ampoulées, longues au lieu d'aller direct à l'essentiel. Puis peu à peu, je me suis prise au jeu et j'ai accepté ce style qui se révèle poétique, parlant.
James Nicholson (oui, fallait oser ...) débarque, du fin fond de son Texas, à Chambon-sur-Lignon pour y rencontrer sa grand-mère paternelle dont il vient de découvrir l'existence. malheureusement, il arrive quelques heures trop tard, celle-ci vient de décéder. il trouve, dans ses affaires, un cahier rouge qui lui semble être une sorte de journal intime. il n'ose le lire et entrer dans l'intimité de cette femme qu'il ne connaissait pas mais dont il aurait tant voulu en savoir plus. Il demande alors à Nina, la serveuse du restaurant où il a pris ses aises, de lui lire à haute voix à raison de 10 pages par soir. Et l'on découvre le passé de Louise durant la 2eme guerre mondiale parsemé d'Ogres, de Petits Poucets, de résistance, d'amour...
Parallèlement, l'auteur nous fait suivre la nouvelle génération du village. Nina, son amoureux Pierre, légèrement attardé, Antoine et ses blessures, Grelou, le serveur du café-restaurant et ses amours.
Mais ce qui fait la force de ce roman est le fond historique. Chambon-sur-Lignon fut le seul village de France à avoir reçu la distinction de "Justes parmi les Nations", reconnaissance octroyée aux personnes (et ici, à tous les habitants d'un village) ayant sauvé des Juifs de l'Holocauste et c'est aussi cette histoire que Corinne Royer nous raconte.

Partager cet article

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 10:54

Pour une fois, ce n'est pas d'un livre dont je vais vous parler mais d'un auteur : Linwood Barclay. Journaliste canadien devenu écrivain de polar, il publie dès 2007 des romans à succès.
J'ai découvert, un peu par hasard, "les voisins d'à côté". Il était en facing, j'avais déjà vu le nom de cet auteur par-ci, par-là, je me suis laissée tenter ... Et ensuite, j'ai pris "Cette nuit-là" que j'ai dévoré aussi rapidement :)
Je pense que si vous aimez Coben, vous devriez apprécier Barclay. ça se lit facilement, rapidement, c'est prenant. Des bons polars, quoi :) On arrive à bout des 400 pages en se disant "zut, déjà ?".

Mon sentiment sur ces 2 romans (sans pour autant en faire une généralité, je vous le confirmerai ou non quand je lirais les autres romans de ce Mossieur) est que quand on découvre le Pourquoi du Comment, on se rend compte que tout découle d'une histoire banale. ça peut paraître décevant mais je peux vous dire que les histoires et le style sont efficaces (mon mot du moment pour parler des livres "efficace" XD).
Je vous engage vivement à découvrir Linwood Barclay ! Un bon maître du polar !!

 

Les-voisins-d-a-cote.jpg

Résumé


A Promise Falls un drame arrive : la famille Langley vient d'être assassinée. Derek Cutter est un jeune homme de 17 ans, déjà connu pour des méfaits et unique témoin du crime. Les soupçons se portent sur lui, mais son père va mener sa propre enquête pour contrer les accusations qui pèsent sur l'adolescent.

 

 

 

 

 

 

 

cette-nuit-la.jpgRésumé

 

Une nuit, la jeune adolescente Grace fait le mur pour la première fois. Quand elle rentre en cachette, la maison est vide, toute sa famille a disparu sans laisser de traces. Vingt-cinq ans plus tard, le passé ressurgit.

Partager cet article

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 10:15

comme un avion sans elle

Résumé

 

Un nouveau-né est l'unique survivant d'un crash d'avion. Deux familles se disputent la paternité de cette enfant, surnommée Libellule par les médias. 18 ans plus tard, un détective semble avoir découvert la vérité, avant d'être assassiné. Il laisse derrière lui toute son enquête consignée dans un cahier, véritable trésor que convoitent les deux familles.

 

Mon avis

 

je ne connaissais pas cet auteur et Gérard Collard a fait un tel buzz autour de ce titre (et lui et moi ne sommes pas toujours d'accord) que j'ai voulu me faire ma propre idée ... Bah, je vous le recommande vivement ! Un bon suspens, une bonne histoire, une belle écriture, un dénouement à la hauteur du reste du livre.
Un style intéressant : on lit le journal du détective chargé de retrouver la vraie famille de Libellule en même temps que le potentiel frère de celle-ci. On avance au même rythme que ce dernier. J'avoue avoir tendance à privilégier le côté humain de l'histoire au détriment de l'enquête qui n'est pourtant pas négligeable. C'est un polar avant tout mais avec un histoire humaine qui m'a beaucoup touchée.

Partager cet article

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 13:39

nuit-grave.jpg

Quatrième de couverture

 

La Grande-Bretagne est en émoi : Peter Padget, un député anglais jusqu'alors inconnu, vient de proposer le vote d'une loi qui légaliserait toutes les drogues. Objectif : débarrasser le monde des dealers et de la prostitution. Utopie ?

Ruse habile pour devenir célèbre ?

Idée de génie ? Et quelles en seraient les conséquences ? Pour Tommy Hanson, la pop-star, finie la rock'n'roll attitude ?

Pour Jessie, petite fugueuse de dix-sept ans, terminée la prostitution ?

Pour Sonia, jeune « mule » arrêtée en Thaïlande, fin du cauchemar ?

Pour Léman, flic en croisade, oubliée la corruption des stups ?

Et pour Emily, mannequin, adieu les régimes cocaïne ?

Mais on ne s'attaque pas impunément à l'empire de la drogue. Des stars du show-biz aux politiciens vedettes en passant par les top models, les paparazzi, les flics ripoux et les tapineuses du crack...

 

Mon avis

 

Comme j'avais beaucoup aimé "Amitiés mortelles" et que j'ai découvert que j'avais un autre titre de lui dans mes piles de livres en attente, j'en ai profité pour vérifier que j'aimais tjrs bien ou pas cet auteur !
Bon, bah, je confirme :) Un auteur à découvrir si ce n'est déjà fait pour vous :)
Comme indiqué ci-dessus, imaginez un député inconnu, une star du show-bizz, une fugueuse écossaise, une tite nana en Thaïlande etc. Seul point commun : la drogue. L'un veut légaliser toutes les drogues, l'autre en consomme comme si c'était des bonbons, une autre est droguée pour mieux la prostituer, une autre sert de mule etc. Un chassé-croisé de personnages, de lieux, de destins. On plonge dans une société où aucune classe sociale n'est épargnée par la drogue. Face à cette addiction, les inégalités disparaissent ...
Ben Elton nous décrit une société anglaise dépassée, glauque, crue.
Des arguments intéressants, des faits, des histoires de vie qui ne peuvent nous laisser indifférents.
Je reconnais que c'est un peu cousu de fil blanc. On sait où on va mais le style littéraire utilisé nous happe.

Partager cet article

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:40

Tout d'abord un petit mot. Non je ne suis pas mourue :) Juste que la vie a fait que j'avais moins envie de lire, que je n'arrivais pas à lire et que je n'avais pas envie de faire un article (long ou court) sur le peu que j'avaiis lu. Vous trouverez, cependant, quelques lignes sur ces quelques lectures sur ma page facebook "les lectures de Roudoudou".

 

amities-mortelles.jpg

Quatrième de couverture

 

Depuis quelque temps, une série de meurtres à caractère rituel terrorise les Londoniens. Le point commun des victimes : une fâcheuse tendance à persécuter leur entourage. Pour l'inspecteur Edward Newson, cette enquête revêt une importance particulière. Petit, rouquin, il est le plus jeune du service et se trouve régulièrement en butte aux moqueries et aux quolibets. Tandis que la liste des meurtres s'allonge, le tueur se rapproche étrangement des anciens copains de classe de Newson. Ce dernier plonge alors dans ses propres souvenirs - ceux de la promo 86 de l'école de Shalford. Peu à peu Newson exhume les secrets de ses anciens camarades... Les haines, les maltraitances et les souffrances dissimulées. Des collèges anglais aux mœurs impitoyables aux rues de Londres où rôde la mort, un roman noir brillant, doublé d'une critique corrosive et cinglante de la société britannique...

 

 

 

Mon avis


En cette période où l'on voit quasi partout des messages contre le harcèlement à l'école et où on entend parler de suicides d'enfants harcelés, j'ai trouvé la coïncidence frappante.

Ce polar sympathique traite de ce sujet et fait, par moment, froid dans le dos. Et si tous les harcelés du monde se révoltaient ? (ça fait un peu "printemps arabes" ça ...).

L'écriture est fluide. On s'attache au personnage principal un tantinet perturbé, par son physique, par sa collègue, par ses souvenirs ...

Un bon moment de lecture qui fait, qui plus est, réfléchir ... (enfin, moi ça m'a fait cogiter et ça n'engage que moi ;))

 

Edit : une bonne surprise qui n'est cependant pas à mettre entre toutes les mains : certaines scénes de sexe sont assez crues ...

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr