18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 09:00
9782253115540.jpgRésumé
Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang Diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés.
Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille.

Mon avis
Je découvrais Ph. Claudel pour la 1ere fois. Je ne le regrette pas.  Une écriture rapide, fluide, poétique, émouvante, qui va droit à l'essentiel. Comme quoi, pas besoin de fioriture pour prendre au coeur ...
On y découvre Monsieur Linh, exilé, les difficultés d'un  immigré dans un pays inconnu, aux odeurs, aux sonorités inconnues. Une seule chose le retient à la vie : sa petite fille, seule survivante d'un bombardement. Il ne la quitte pas, s'en occupe avec des gestes maladroits, il apprend ...
Il rencontre un homme, qui, a lui même souffert. Sans parler le même langage, ils vont se comprendre, devenir amis. Une lumière dans le monde de Monsieur Linh. Ce monsieur Linh a une telle personnalité qu'on aurait qu'une seule envie si on le croisait en vrai, ça serait de le saluer à "asiatique, les deux mains jointes. Lui rendre hommage.
la fin ? Elle est  ... Et ... Bref, elle m'a laissé sans mot.

A lire, relire, encore et encore.

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 17:05
481363.jpgRésumé

Au centre du roman, une chaussure abandonnée sur un toit parisien. Tous les personnages du livre fréquentent le même immeuble, à proximité des rails de la gare du Nord. On rencontrera un enfant rêveur, un cambrioleur amoureux, trois malfrats déjantés, un unijambiste, un présentateur vedette de la télévision soudain foudroyé par l'évidence de sa propre médiocrité, un chien mélancolique, un immigré sans papiers, une vieille excentrique, un artiste (très) contemporain, un narrateur au bord du suicide... et une chaussure pleine de ressources romanesques.

Mon avis

Très bel exercice de style. J'ai énormément apprécié ce livre, ces nouvelles dont les seuls points communs sont une chaussure sur un toit et un immeuble. Elles se recoupent, on retrouve une allusion aux autres quasi dans toutes.
L'histoire qui m'a le plus touchée fut la 3ème : l'histoire d'un sans papier, vue par son amoureuse. ça déborde de sentiments ...
Tout le livre, chaque nouvelle à sa façon, déborde de sentiments.
M. Delecroix, je vous envie la gymnastique littéraire que vous venez de nous faire !

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 16:53
466201.jpgRésumé
Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Mon avis
Ce livre est beau :) Je le mets dans la catégorie coup de oceur  !
L'auteur (dont c'est le seul roman) fait parler Scout, une enfant de 9 ans, qui raconte les années de sa vie entre 6 et 9 ans. Elle raconte, du coup, tout ce qu'elle vit, ce que son entourage vit, avec ses mots et comme elle le comprend. C'est plein d'humour, d'humanité, de tolérance. Surtout de tolérance ! 
Roman initiatique, il peut être lu à tous les âges. On y voit Scout et son frère Jem dans leurs rapports frères-sœurs, dans leur rapport à la société et le dur apprentissage de la vie ; la ségrégation, le racisme, la bigoterie, l'hypocrisie des adultes, beaucoup de choses pour une enfant entre 6 et 9 ans !
J'ai eu du mal à le refermer, à laisser Scout, Jem, Atticus, Dill, Calpurnia et même la Tante Alexandra ! Et Boo, personnage fil directeur par son absence ...

Ecrit dans les années 60, Prix Pulitzer en 1961, il fut et est encore un best-seller.

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 16:51
452136.jpgRésumé
Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n'a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l'aime. Rien d'autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu'il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. A son retour de vacances, il n'était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d'explication. Claire croit du bout des lèvres à une dispute entre Loïc et son père. Demain, elle quittera
son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portbail. C'est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d'une semaine de congé pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre.

Mon avis
Coup de coeur !!! Lu en 1 journée (entre deux stations de métro et des actes de présence au bureau ;)
L'écriture est fluide, on ressent tellement les sentiments de Claire, le fait qu'elle soit paumée sans son frère, la douleur des parents, leur pudeur, la fracture sociale et culturelle entre la caissière de Shopi et les autres ...
On ne peut qu'aimer !!!
(et je ne sais pas si je verrais le film de peur d'être déçue par la vision de Phlippe Lioret)

Partager cet article

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 16:44
414700.jpgRésumé
Le seul policier sur le berceau duquel se sont penchés les faits et rien que les faits ! " Après les frasques calembourdesques du commissaire Guillaume Suitaume dans un premier ouvrage remarqué, " Les Suppôts de Sitoire ", Gordon Zola, l'auteur " iconoclaste mais presque " récidive avec une plume encore plus drôle et vitriolée. Grand amateur de sévices textuels, ce non-arrière-petit-fils-d'un-autre, se commet donc dans une nouvelle aventure de son héros normand. Cette fois, il tutoie l'ésotérique et l'étrange en s'aventurant dans des légendes celtiques... "

Mon avis
Hilarant !!!!  Bourré de jeux de mots, de calembours, d'interruptions de l'auteur qui se justifie, explique etc ;) Je ne  compte plus le nombre de fois où j'ai explosé de rire en le lisant !! Par contre, on relit plusieurs fois les phrases pour être sur de n'avoir rien loupé ! Bon je reconnais, ya des moments je trouvais ça lourd et paf, ça m'arrachait un éclat de rire ! à croire que c'était calculé par l'auteur !!
LISEZ LE !!

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:29
414689.jpgRésumé
Linnea a traversé l'histoire cahin-caha, au bras d'un colonel qui n'exerça pas toujours ses talents militaires dans le bon camp. L'Histoire jugera. Elle a en tout cas laissé saine et sauve la vieille femme à l'abri d'une maisonnette confortable, se suffisant d'une maigre pension pour vivre ses vieux jours et nourrir son chat. L'attente de la mort n'aurait alors rien d'effrayant si la vieille femme n'était dépossédée d'une partie de ses ressources par un neveu turbulent et cruel qui, nanti de deux compères, vient exercer sur elle un siège que la jeunesse, dans son impunité grossière, rend bête et sadique. Les extrémités n'offrent parfois que le choix de la rébellion. Linnea fuit donc pour la ville, retrouve l'attention chaleureuse de l'un de ses anciens amants, non sans dénoncer à la police locale l'attitude criminelle du funeste trio. Un trio qui, une fois sorti d'affaire, n'a plus qu'une seule obsession : la vengeance.

Mon avis
Très distrayant, beaucoup d'humour, décidément cet auteur nordique est doué ;) On passe un très bon moment en compagnie de ces personnages. L'histoire est tout ce qu'il y a de plus attendu mais c'est tellement plaisant à lire, qu'on dévore ce livre !

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:25
414683.jpgRésumé
Un beau matin, Onni Rellonen, petit entrepreneur dont les affaires périclitent, et le colonel Hermanni Kemppainen, veuf éploré, décident de se suicider. Le hasard veut qu'ils échouent dans la même grange. Dérangés par cette rencontre fortuite, ils se rendent à l'évidence : nombreux sont les candidats au suicide. Dès lors, pourquoi ne pas fonder une association et publier une annonce dans le journal ? Le succès ne se fait pas attendre. Commence alors, à bord d'un car de tourisme flambant neuf, une folle tournée à travers la Finlande. Parmi la trentaine de suicidaires de tous poils qui s'embarquent pour l'aventure : un joyeux boute-en-train et un vieux lapon sympathique et retors, éleveur de rennes, qui voient là une issue inespérée à leurs infortunes.

Mon avis
Pareil que pour Beigbeder ! Ne pas se fier au titre  ! on en ressort pas déprimé loin de là !! trés bel hommage à la vie, l'envie de vivre ! les personnages sont embarqués dans un périple loufoque, c'est à mourir de rire ;))

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:10
375898.jpgRésumé
Le 8 octobre 1908, Hitler est recalé à son concours d’entrée aux Beaux-Arts. Que se serait-il passé s’il y avait été admis ?

Mon avis
On a à faire à un Hitler virtuel, celui qui sera admis et le Hitler réel, celui qui sera recalé. Bon je vous cache pas que je préfère le 1er (on se demande pourquoi ...). Toujours cette théorie qu'il suffit d'un rien pour changer la face du monde. Quand j'ai parlé de ce livre à un ami, sa réponse fut  "et qui dit qu'il n'y aurait pas eu un autre dictateur à sa place ?" pas faux ...
On s'attache, au fil de la lecture, au Adolf H. si humain si proche de nous et si banal à la rigueur. Avec du recul, je me dis que les chapitres sur lui furent des bouffées d'air frais à côté de ceux sur Hitler, celui ci nous apparaissant quand même, parfois, bien humain, on peut presque avoir de la pitié pour lui. J'ai lu ce livre au moment des élections présidentielles et je ne vous cache pas que, parfois, je faisais un amalgame avec l'actualité et ça me faisait un peu peur de voir tant de choses qui se ressemblaient, d'actions, de pensées, de mots, d'attitudes, de faits ...
A travers ce livre, on voit comment un homme normal peut devenir un dictateur, ça m'a presque donné envie de lire des biographies sur Hitler pour comprendre mieux son raisonnement, comment il a pu en venir à la 2eme guerre mondiale et à la Solution Finale.
A lire pour réfléchir et s'ouvrir un peu les yeux sur le passé.
Quand j'étais étudiante en Histoire, nos profs n'arrêtaient de  nous dire, en parlant de telle ou telle chose importante "ce fut un tournant dans l'Histoire". A force de tournant, on tourne en rond et on refait les mêmes erreurs sans tirer de leçon du passé.

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:09
375888.jpgRésumé
"Sous l'occupation, Juliette Noël, dactylo, vit avec tante Aline à Lyon. Toutes deux élèvent José, le petit orphelin catalan que Juliette a adopté.
Discrète, réservée, un peu distante, peut-être même secrète, elle est aussi une grande rêveuse.
Mais après la mort de son frère, tombé en Lybie, elle s'engage dans la résistance.
La jeune Juliette devient alors Rose Toussaint ; elle arpente les fermes, dort dans des hôtels sordides, voyage dans des trains bondés, fait passer des documents et de l'argent au réseau de la résistance. Elle rencontre des inconnus qu'elle doit pourtant connaître. Prend des risques. A souvent froid mais rarement peur. Et aime aussi beaucoup."

Mon avis
Cette nouvelle Les Amants d'Avignon, est extraite du recueil Le premier accroc coûte deux cents francs, qu'Elsa Triolet (1896-1970) a écrit pendant la guerre et pour lequel elle a obtenu le prix Goncourt en 1945.
Grande résistante, celle-ci fut aussi la muse d'Aragon.
Cette nouvelle est aussi semi biographique, Elsa Triolet ayant vécu aussi à Lyon et ayant effectuée des "missions" à Avignon.
L'écriture est à l'image de l'héroïne, rapide, fluide, se posant parfois mais courant souvent.
A lire, ne fut-ce que pour découvrir de l'intérieur, la vie d'une résistante.

Partager cet article

Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 21:05
375864.jpgRésumé
" Ce soir-là, le président présidait une remise de prix au lycée de H. Dès le cinquième très bon élève, il bâilla. Tandis que se poursuivait l'éprouvante cérémonie, l'idée arriva dans son cerveau et, s'y trouvant bien sans doute, commença de germer. Une idée simple, une idée scandaleuse. D'accord, il faut récompenser les très bons élèves, mais pour quelle raison ceux que je vois ce soir monter un à un sur la scène sont-ils tellement ennuyeux? Premièrement parce qu'ils se ressemblent tous. Deuxièmement parce qu'ils acceptent, sans protester, les matières au programme. Pourquoi ne pas couronner d'autres enfants, des talents cachés, des passionnés qui explorent sans relâche, qui ne supportent que la liberté, que les devoirs qu'ils se donnent eux-mêmes? D'abord, nous donnerons à chacun d'entre eux un grand prix de la Passion. Et ensuite... La suite est un secret. "

Mon avis
Déjà, un poche illustré ça à le mérite d'être signalé !  Et ça donne un aspect un peu estival à l'histoire. L'histoire venons en, j'ai bien aimé, je pense même l'offrir à ma filleule de 12 ans qui fuit tous les livres qu'elle rencontre. J'ai découvert cet auteur via ce livre et je ne le regrette pas, un magicien des mots. Pour revenir à l'histoire, il prône l'unité, le rassemblement autour d'une cause, chacun de nous a un talent (plus ou moins caché ok ;) mais qui peut faire avancer les choses quand il est mis en commun avec les talents des autres.
Plaisant.

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr