9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 11:23

Les-separees.png

Quatrième de couverture


Quand s'ouvre le roman, le 10 mai 1981, Alice et Cécile ont seize ans. Trente ans plus tard, celles qui depuis l'enfance ne se quittaient pas se sont perdues.

Alice, installée dans un café, laisse vagabonder son esprit, tentant inlassablement, au fil des réflexions et des souvenirs, de comprendre la raison de cette rupture amicale, que réactivent d'autres chagrins. Plongée dans un semi-coma, Cécile, elle, écrit dans sa tête des lettres imaginaires à Alice.

Tissant en une double trame les décennies écoulées, les voix des deux jeunes femmes déroulent le fil de leur histoire. Depuis leur rencontre, elles ont tout partagé : leurs premiers émois amoureux, leurs familles, leur passion pour la littérature, la bande-son et les grands moments des «années Mitterrand». Elles ont même rêvé à un avenir professionnel commun.

 

Mon avis

 

Un très beau roman sur l'amitié, l'amour, le désamour, les rêves, les désillusions entre deux amies d'enfance qui se trouvent, se perdent, se retrouvent ou du  moins croient se retrouver mais qui ne peuvent s'oublier. L'ombre d'un frère qui rode, qui les lie mais aussi les délie ...
Un très belle écriture à deux voix que je vous recommande vivement. Une plongée aussi dans les années Mitterrand qui parlera à pas mal d'entre nous :)

Partager cet article

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 15:01

Juste-une-ombre.jpg

Résumé

 

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

 

Mon avis


Imaginez ... un soir, vous revenez d'une soirée un peu arrosée. Votre voiture est garée un peu loin. La rue, peu éclairée ... Vous marchez d'un bon pas ... Un bruit derrière vous ... Vous vous retournez et apercevez une ombre. Vous accélérez, l'ombre aussi ... Vous la distancez en tournant à un coin de rue. Votre voiture .. enfin ... Vous sortez vos clés quand une ombre surgit, vous colle à la voiture ... et vous lâche pour repartir ...

Dés lors, votre vie a complètement changé. Vous voyez cette Ombre partout. Des objets bougent de place chez vous. Vous perdez la tête ou non ?

 

J'aime Karine Giebel parce qu'elle me scotche à chaque fois ! Impossible de lâcher ce polar. Efficace, psychologiquement fort, prenant, voire flippant ... 

Partager cet article

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 06:00

et-puis--paulette.jpg

Quatrième de couverture

 

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. À l'évidence, elle n'a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l'inviter à la ferme. L'idée le fait sourire. Mais ce n'est pas si simple, certaines choses se font, d'autres pas...

Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher.

De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s'agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d'enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette...

 

Mon avis

 

Tendre, drôle, émouvant !
J'avais beaucoup aimé "Tom, petit homme, tout petit homme" (oups, pas fait d'article sur cette bulle de savon ...) et ce dernier opus confirme mon impression : mon coeur va devoir, entre autre, se partager entre Tatiana de Rosnay et Barbara Constantine dans la catégorie "Livres qui nous parlent de nous".
Un livre qui donne le sourire même si certains passages m'ont presque tiré des larmes :) (oui, je suis super sensible et alors ? ;))
Un livre sur la solitude, les relations inter-générationnelles et tous plein d'autres sujets d'actualité.
Un chouette roman :)

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 13:28

certain-mois-avril.jpgQuatrième de couverture

 

Nous sommes en avril 1909 à Adana, au sud de la Turquie.

Adana, l'opulente plaine de Cilicie, ses champs de coton et ses vergers, le fleuve Seyhan, la mer Méditerranée. Qui aurait pu prévoir que des massacres ravageraient cette terre ? Que la folie saisirait le parti Union et Progrès ? Aucune union en vérité, aucun progrès.

Il y a là des amis, des familles, des bergers, le poète Diran Mélikian, Atom Papazian le joaillier, Vahan le révolutionnaire. Ils assistent à la montée de la haine et de l'intolérance. Certains prient, d'autres prennent les armes et combattent. La mort frappera la plupart, l'exil sera le lot de certains.

 

Mon avis

 

Une très belle écriture pour dénoncer un événement historique qui le fut beaucoup moins, le génocide arménien de 1909. Une horreur décrite en toute pudeur où l'émotion et la tension montent lentement tout au long de notre lecture.
à lire :)

Partager cet article

Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 18:04

liste-de-mes-envies.jpgRésumé [source Electre]

Abandonnant son rêve d'être styliste à Paris, Jocelyne dite Jo devient mercière à Arras et épouse Jocelyn dit Jo. Deux enfants et un drame viennent gâcher leur amour et leur couple, rendant l'un méchant et l'autre soumise. Mais un jour, Jocelyne reçoit une énorme somme d'argent grâce à ses voisines.

 

Mon avis

Une jolie écriture qui nous entraîne dans la vie banale d'une mercière à Arras (en Picardie). Un mari, 3 enfants dont un mort-né, une boutique, un blog, deux copines dont le rêve est de gagner au loto et un jour, le bouleversement, c'est elle qui gagne au loto ! Elle peut s'offrir ce qu'elle veut, offrir à ses proches ce qu'ils veulent... Elle dresse ses listes mais ne se décide pas à passer le pas, encaisser le chèque. Peur de perdre plus que ce qu'elle a gagné ?

Je vous laisse découvrir ce très beau roman que par moment, j'aurai bien rangé au rayon psycho, sous catégorie "psychologie positive" !

 

Une bien belle découverte qui donne envie de découvrir les autres oeuvres de cet auteur.

Hop, je rajoute ça sur ma liste d'envies ! :D

Partager cet article

Repost 0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 08:41

Marek-Halter.jpg

Résumé [Source Electre]

 

New York, 1950. McCarthy et son équipe interrogent une certaine Maria Apron, 37 ans, actrice. Elle est accusée d'être entrée en Amérique avec un faux passeport et d'avoir assassiné un agent secret de l'OSS en Union soviétique. Pour se défendre, Maria raconte sa vie pour sauver sa tête.

 

 

Mon avis

 

Un très bon roman historico-espionnago-romanesco (:D)
Une totale immersion dans les États-Unis d'après-guerre, dans ce qui fut appelé "la chasse aux sorcières", le Mac-Carthysme pur et dur, antisémite, anticommuniste anti-tout ...
En parallèle, une plongée dans la Russie de Staline des années 1930 à la fin de la 2ème guerre Mondiale.
La Guerre Froide dans ce qu'elle a de plus sombre mais avec cependant, une lueur d'espoir. une rencontre improbable entre une russe qui va devenir juive par la force des choses et un espion américain basé en Russie.
On est pris par l'histoire, l'Histoire puisqu'on cotoie des personnes ayant existé (Nixon, Staline pour ne citer qu'eux ...)
Pour info, le Birobidjan existe et Staline en a bien fait ce que Marek Halter nous narre.

 

Fiction ou réalité ? à nous de nous faire notre idée ;) Laissez-vous tenter ;)

Partager cet article

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:38

3-kifs.jpg

Quatrième de couverture [source Electre]

3 kifs par Jour

Apprendre à voir les choses autrement

Développer un optimisme réaliste

Poursuivre un objectif qui amplifie le bonheur

Développer ses qualités plutôt que corriger ses défauts

Apprendre à se connaître pour utiliser ses compétences

Trouver sa vocation

Être imparfait

Aimer son maintenant

Exprimer sa gratitude

Kif [kif]. n. m. Instant, situation, interaction, événement, perception ou émotion provoquant une sensation d'agrément, d'aise, d'amour, d'amusement, de bien-être, de bienfait, de chance, de création, de bonheur, de conscience, de complicité, de charme, de contentement, de délectation, de gourmandise, de distraction, de sens, de connexion, d'euphorie, d'expression, de fantaisie, de félicité, de grâce, de gaieté, de joie, de jouissance, de récréation, de satisfaction ou de volupté pour lequel on éprouve de la gratitude.

 

Mon avis

Juste un constat : ce livre devrait être remboursé par la Sécu.

Il fait du bien. il nous donne des clés pour voir la vie autrement (et il m'a beaucoup aidée juste quand il le fallait).
L'auteur nous conseille de ne retenir de la journée que les choses positives. Faire un bilan en fin de journée des choses plaisantes, un café sur une terrasse au soleil, un sourire, une discussion avec une personne connue ou non, un macaron, un rayon de soleil, un mot d'amour, le chat qui se vautre etc. et ainsi s'endormir sur des choses positives et non plus sur du négatif. Un exercice à tenter de faire chaque jour et qui devient un réflexe au bout d'un moment. Personnellement, 3 est un minimum par jour. Je me suis  même achetée un joli carnet pour les noter (un premier kif ;) et je saoule mes collègues en me plantant devant elles en disant "kif du jour !" et en leur racontant une jolie chose qui m'a fait sourire.
Mais Florence Servan-Schreiber ne nous préconise pas que cet exercice. Elle nous enseigne aussi de noter nos objectifs à court ou long terme, liste non exhaustive, modifiable. des projets qui du coup nous semblent abordables, faisables et que l'on arrête peut-être de remettre à plus tard parce qu'on les a oubliés, remisés dans un coin de notre mémoire. Il ya les objectifs de tous les jours : apprendre à faire une mayo, se mettre à la peinture ou à plus long terme : enfin s'organiser ce voyage en zamoureux, apprendre à conduire etc. Bref, des choses qui nous rendront fiers de nous et qui nous donnent confiance en nous :) Que du bonheur non ? :)
On y apprend aussi à dire Merci. Pas seulement par politesse "dis Merci à la dame !" :D mais aussi et surtout par gratitude.
L'auteur nous fait passer plein de messages positifs en nous narrant sa propre expérience, ses propres doutes, ses propres découvertes sur elle-même, ses victoires aussi. Et franchement, ça booste :)
J'ai failli offrir ce livre à Noyel à une grande partie de mes proches (surtout qu'il existe un coffret contenant le livre, 3 badges et un carnet à kifs) parce que je trouvais qu'il pouvait correspondre à chacun(e), peut-être pas tout le livre mais chacun(e) peut y piocher des choses pour voir le côté positif de la vie, de sa vie. Comme je dis souvent quand j'en parle "Il y en a pour tout le monde" suffit de prendre ce qui nous poussera vers le mieux, vers notre bonheur. J'ai appris d'ailleurs que nous naissons avec 40% de bonheur en nous (génétiquement), 10% vient de l'extérieur (matériel, etc.) et les 50% restants c'est nous qui le faisons. Alors travaillons-le, arrêtons de le chercher ailleurs alors que nous l'avons sûrement déjà mais que nous ne le voyons pas (ayé, je m'emballe :p) et ce livre, basé sur la psychologie positive, peut nous y aider :)

Vous aurez compris que j'ai adoré ce livre qui se lit facilement, sans prise de tête.


Je n'aurai qu'un mot à dire à Florence Servan-Schreiber "Merci".

Partager cet article

Repost 0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 11:55

le-bon--la-brute-nollet.jpg

Quatrième de couverture

" Ses yeux pour qu'ils arrêtent il aurait fallu qu'il les arrache. Ça aurait changé sa vie. Quand on est un enfant on peut arracher les pétales d'une fleur les pattes d'une mouche le tissu des fauteuils mais pas ses propres yeux. Et quand on est un adulte et bien il est trop tard... " Bang a un don qui lui donnerait presque envie de mourir, Nao une maladie qui lui donnerait presque envie de vivre. Ensemble ils décident de partir comme on fuit.

 

Mon avis

 

Il ya deux ans, j'avais découvert Estelle Nollet et son formidable "On ne boit pas les rats-kangourous". Quand j'ai vu qu'elle venait de sortir un 2ème roman, j'ai sauté de joie tout en l'attendant au tournant. Allait-elle m'envoûter comme dans le 1er ? Allait-elle confirmer son talent ?

Eh bien, je peux vous répondre que oui ! Mille fois Oui !!! Ce roman confirme qu'elle a largement sa place parmi les grands !

La quatrième de couverture ne raconte rien de ce roman, ça titille la curiosité mais c'est tout. Il faut passer outre et ne pas hésiter à découvrir Bang et Nao.

Bang a un don, ou plutôt une malédiction. Quand il regarde les gens dans les yeux, ceux-ci ne peuvent s'empêcher de lui dévoiler leurs pires secrets. Et en général, ça se retourne contre lui et il en ressort avec des coups. Depuis tout jeune, il a appris à vivre en regardant le sol (ce sol qu'il imagine comme le dos d'une bête géante, c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne porte que des chaussures à semelle de crêpe, pour ne pas lui faire mal ...), à éviter le regard des gens. Jusqu'au jour où il croise Nao. Ils se regardent et ... rien ne se passe. Elle lui ment. Le soulagement pour Bang ! Nao a son propre secret : elle vient d'apprendre qu'il lui reste peu de temps à vivre.

Ces deux paumés de la vie décident de partir, nous entraînant dans un road movie déjanté. Un peu à la Bonnie and Clyde.

 

La force de ce roman réside en plusieurs choses : 

- une écriture puissante, percutante, déroutante parfois de par son manque de ponctuation, (je ne me remets pas de son style, de ces phrases qui disent tout, qui décrivent une atmosphère en 4 lignes qui nous laissent sur le popotin tellement c'est fort !)

- quand on croit lire la fin, on se rend compte que non, il nous en reste encore en main ! Et à la vraie fin, on se dit "ah bah oui ça ne peut se finir que comme ça".

 

Pour moi, Estelle Nollet est l'ovni de cette rentrée littéraire ! Atypique, spécial, les adjectifs me manquent pour décrire ce roman et ce style si peu conventionnel.

 

Je n'ai qu'une déception : le bon, la brute etc, ne fait parti d'aucune sélection des prix littéraires à venir ... Et c'est bien dommage !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 17:26

tobielolness.jpg

Résumé (souce Electre)

Tobie Lolness, un millimètre et demi, appartient au peuple du grand chêne. Le père de Tobie, savant génial et sage, a refusé de livrer le secret d'une invention pour transformer la sève de l'arbre en énergie motrice. Furieux, le Grand Conseil a condamné les Lolness à l'exil dans les basses branches, territoire sauvage. Tobie y rencontre Elisha.

 

Mon avis

Reperé à sa sortie en 2006, je l'ai enfin lu ! 2 tomes réunis en un et aussi emprunté au rayon Jeunesse de la librairie (oui c'est aussi à partir de 9 ans !).

Cela m'a quand même valu une remarque d'une cliente à qui j'en parlais "ça va ? ça n'a pas été trop difficile ?" (et ma main dans ta tête ?). Alors non ce ne fut trop difficile mais du coup en le lisant en adulte (si si ), j'ai eu une autre approche. J'y ai vu une métaphore de notre société ; de notre façon de nous comporter envers la Nature ; envers l'autre que l'on ne connaît pas et qui nous fait peur.

On a de tout dans ce joli roman : des poursuites, des moments tendres, de l'amitié, des trahisons, le tout sur fond d'écologie. Un passage du monde  de l'enfance à celui des adultes qui ne se fait pas sans heurt.

 

Une jolie lecture captivante pour tous et toutes !

Partager cet article

Repost 0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 14:35

avant-aller-dormir.jpg

Résumé [source: Electre] :

Victime d'un accident de voiture, Christine est depuis devenue amnésique. Tous les matins, elle se réveille en croyant être une jeune étudiante célibataire ayant la vie devant elle alors qu'elle a 47 ans et est mariée depuis vingt ans. Son neuropsychologue lui conseille de tenir un journal intime. Mais elle est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer... Premier roman.

Mon avis :
Juste un conseil : ne le commencez pas ! Vous ne le lâcherez pas tant que vous ne l'aurez pas fini !
Suite à un accident, une femme se réveille amnésique, tous les matins. Passés les premiers moments de panique, son mari doit lui rappeler qui elle est, qui il est, où ils vivent ... Sur les conseils d'un psychologue, elle se met à écrire un journal de chaque journée passée, de chaque information acquise, de chaque souvenir potentiel. A charge pour lui de lui rappeler l'existence de ce journal. Et ainsi, chaque jour, elle le relit et le met à jour, découvrant des choses, s'en rappelant d'autres.
Mais c'est là où les ennuis commencent... Elle va de découverte en découverte sur elle-même, sur son mari, sur leur vie, sur ses proches ...

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr