18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 14:35

avant-aller-dormir.jpg

Résumé [source: Electre] :

Victime d'un accident de voiture, Christine est depuis devenue amnésique. Tous les matins, elle se réveille en croyant être une jeune étudiante célibataire ayant la vie devant elle alors qu'elle a 47 ans et est mariée depuis vingt ans. Son neuropsychologue lui conseille de tenir un journal intime. Mais elle est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer... Premier roman.

Mon avis :
Juste un conseil : ne le commencez pas ! Vous ne le lâcherez pas tant que vous ne l'aurez pas fini !
Suite à un accident, une femme se réveille amnésique, tous les matins. Passés les premiers moments de panique, son mari doit lui rappeler qui elle est, qui il est, où ils vivent ... Sur les conseils d'un psychologue, elle se met à écrire un journal de chaque journée passée, de chaque information acquise, de chaque souvenir potentiel. A charge pour lui de lui rappeler l'existence de ce journal. Et ainsi, chaque jour, elle le relit et le met à jour, découvrant des choses, s'en rappelant d'autres.
Mais c'est là où les ennuis commencent... Elle va de découverte en découverte sur elle-même, sur son mari, sur leur vie, sur ses proches ...

Partager cet article

Repost 0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 05:33

cendres-froides.jpg

Résumé [source: Electre] :
A la mort de son grand-père en 1999, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans une maternité nazie accueillant des femmes enceintes de membres de la SS. Il plonge alors au coeur d'un des programmes les plus terrifiants du IIIe Reich jusqu'à mettre en danger ceux qu'il aime.

Mon avis :
Bon petit policier dont on ressort un peu plus cultivé !
Valentin Musso (oui, le frère de l'autre) nous fait découvrir un nouvel aspect de la 2ème Guerre Mondiale (oui, encore un et malheureusement sûrement pas le dernier ...) dans ce roman policier où les secrets de famille ont la part belle.
Écriture fluide, se lit facilement et l'histoire nous happe rapidement !

Partager cet article

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 11:10

maison au citronier

Résumé [source Electre] :


En 1967, en Israël, un jeune Palestinien, Bashir, frappe à la porte d'une vieille bâtisse flanquée d'un citronnier. C'est la maison où il a grandi. Bashir est accueilli par Dalia dont la famille, venue de Bulgarie, vit là depuis 1948. Sur le seuil de leur maison commune, Dalia et Bashir nouent malgré tout ce qui les sépare une amitié profonde qui survivra à quatre décennies de conflits.

 

Mon avis :


Si, comme moi, vous ne comprenez pas grand chose au conflit israélo-palestinien, ce livre est fait pour vous !
Pour moi, c'est LE livre à lire, LA référence dans ce domaine !
Écrit comme un roman, il nous narre une histoire vraie, comme il y en a tant d'autres là-bas. L'histoire d'une maison construite par les Arabes et habitée par les Juifs. Il nous parle de la création de l'état d’Israël, d'une décision prise en Europe et qui va bouleverser des millions de vies. Il nous parle d'hommes et de femmes, de sentiments, de souffrances, d'espoirs et de conflits. Il nous fait remonter le temps pour mieux comprendre le présent.
Il a fallu 7 ans à l'auteur pour arriver au bout de ce récit dense, cultivé, rigoureux et objectif.

Partager cet article

Repost 0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 13:19

OFF-Domenach-Szafran.jpg

Résumé [source Electre]

 

Les auteurs montrent en quoi l'arrivée de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, par les relations qu'il entretient avec les journalistes, annihilent l'interdiction tacite de dévoiler la vie privée des hommes politiques.

 

 

Mon avis

 

Instructif. Tel est mon sentiment à la fin de la lecture de cet essai. Ce n'est pas un pamphlet supplémentaire contre Sarko, juste une série d'anecdotes sur lui, sur sa famille politique (le passage avec Bernadette Chirac est truculent, surtout quand le soir même, au JT, je la vois revenir d'une balade en forêt avec celui qu'elle traite de "voyou" dans ce livre), sa vie privée.

Pour ceux qui s'attendent à des scoops, vous allez être, certes, déçus mais cela confirmera ou infirmera votre point de vue sur l'homme.



Partager cet article

Repost 0
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 11:08

glace.jpg

Résumé [source Electre]

 

En 2008, dans une vallée des Pyrénées, le commandant Martin Servaz est confronté à une étrange enquête : l'ADN d'un psychopathe détenu dans un centre de détention est retrouvé sur des lieux de crime.

 

Mon avis

 

Une série de meurtres est commise dans les Pyrénées. Le 1er est assez atypique : un cheval décapité retrouvé à 2000m d'altitude. Le commandant Servaz est chargé de cette enquête. Il a du mal à comprendre pourquoi la mort d'un cheval nécessite sa présence jusqu'au moment où, sur les lieux du crime, est retrouvé l'ADN d'un dangereux psychopathe détenu dans l'asile de la région. Asile qui ressemble beaucoup à une prison de haute sécurité : impossible d'en sortir.

D'autres crimes sont commis et l'ADN de ce fou est toujours retrouvé sur les lieux. Pourquoi ? Comment ? Quel est le lien ?

Parallèlement à l'enquête du commandant, nous suivons aussi une psychologue fraîchement engagée dans l'asile. Elle est curieuse de nature et sent que des choses bizarres se passent dans cette forteresse, coupée du monde.

 

Un petit air des Rivières pourpres de Grangé, un suspens sympathique. Vous passerez un bon moment même si j'y ai trouvé quelques longueurs.

Je le qualifierais de gentillet :)

Partager cet article

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 10:34

le-dernier-homme-bon.jpeg

Quatrième de couverture

 

Un tueur sévit à travers le monde, avec des cibles pour le moins singulières : médecins, militants des droits de l’homme, avocats…Tous œuvrent pour le bien. Les meurtres sont d’autant plus étranges qu’une marque représentant une suite de nombres indéfinissables figure chaque fois sur le dos des cadavres. Niels Bentzon, négociateur au sein de la police de Copenhague, reconnu pour son talent mais incompris par ses homologues, est persuadé que c’est au Danemark qu’aura lieu le prochain drame. Mais qui peut être la future victime ? 
Aidé par l’astrophysicienne Hannah Lund, Niels va tenter de décrypter les brûlures laissées sur les victimes. Personne ne prend au sérieux ces deux personnages un brin fêlés, pourtant brillants, dont la quête devient de plus en plus impossible. La clé de l’énigme réside dans ces chiffres – mais que signifient-ils ? Qui est le mystérieux assassin et que cherche-t-il à montrer ?

 

Mon avis

 

Enfin un polar qui surprend ! et pas par sa dose d'hémoglobine !

Des morts toutes identiques, partout dans le monde. Un flic à Venise se penche sur la question. Son enquête arrive au Danemark où un autre policier, maniaco-dépressif, est sorti de son placard pour prévenir d'éventuelles futures victimes. Victimes qui ont toutes une particularité : ce sont des hommes bons, ils font le bien autour d'eux, sauvent des vies. Comment retrouver des hommes bons quand on est un policier habitué à chercher le Mal ?

Le hasard lui fait croiser la route d'une femme extrémement intelligente qui va trouver le lien entre ces morts suspectes et comprendre le tatouage apparu subitement sur le dos des victimes.

L'histoire est basée sur une légende juive disant que 36 hommes justes sont là pour veiller sur l'Humanité et que si ces hommes meurent, celle-ci disparaîtrait. Quant l'histoire commence, il y a eu déjà 34 victimes ...

 

Un polar au suspens grandissant, original. Un polar qui nous fait nous poser des questions sur le Bien, le Mal, la vie après la mort.

 

A lire ! Vous passerez un très bon moment !

Partager cet article

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 15:56

 

pourquoi-les-gentils.jpg

Quatrième de couverture

Je m'appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu'un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie. Un jour, je suis tombé sur un article dans un magazine bon marché censé m'aider à régler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m'a amené un peu plus loin que prévu ... Ah oui, le "un peu plus loin", c'est devenir le chef de file involontaire d'un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

 

Mon avis

On ne ressort pas indemne de cette lecture ! Jérôme est le anti-héros par excellence, le type transparent, celui qui est un peu le souffre-douleur des autres, le type dont on se moque sans chercher à le connaître plus, celui dont les pseudos-amis se servent sans scrupule. Il a ce désir d'appartenir à un groupe, comme tout le monde, mais sans y parvenir. Il sent que les relations qu'il a sont fausses, qu'il se fait avoir mais ne sait pas comment s'en sortir, comment réagir. Il se met à tenir une sorte de journal intime dans lequel il référence les caractéristiques des "méchants", des antipathes comme il les nomme. Sans le vouloir, il met en place une nouvelle façon de penser, d'agir.

Le point fort de ce livre est son côté optimiste, son humour. Prévoyez quelques heures quand vous le commencerez parce que vous ne pourrez pas le lâcher !

A offrir aux gentils  mais aussi aux antipathes qui nous entourent, peut être que ça leur ouvrira les yeux !

J'ai du mal à parler de ce livre tellement qu'il est bien ! Je ne sais pas comment vous convaincre de le lire ! Lisez-le pi c'est tout !! Vous comprendrez mieux mon coup de coeur !! (enfin, j'espère :D)

 

Partager cet article

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 18:23

Les-vacances-dun-serial-killer.jpg

Quatrième de couverture

Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamiry Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane. Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer. s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer...

 

Mon avis 

Les Bidochons à la plage ! Le père, roi de la boulette de viande sauce lapin, fan de tuning ; la mère qui a des rêves d'opulence qu'elle n'aura jamais ; le fils qui veut devenir réalisateur et qui garde son casque de moto en toute circonstance; la fille dont les écouteurs de MP3 sont ornés de pompons roses et la grand-mère, un sketch à elle seule !
Parmi les autres personnages croisés, un sérial killer en vacances, un gérant d'hôtel miteux, un motard, un propriétaire d'hôtel qui se la joue, etc. Tous sont entraînés dans cette histoire dont certains dialogues sont dignes de Michel Audiard !

Parfois vulgaire, jamais grossier, attendrissant par moment, complètement fou le reste du temps, s'il fallait résumer ce livre en un mot, je dirais Déjanté !

Partager cet article

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 14:51

le-voisin.jpg

Quatrième de couverture

 

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l'épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Une de ces femmes auxquelles il n'arrive jamais rien. Comment imaginer ce qui l'attend dans le charmant appartement où elle vient d'emménager ? A l'étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l'épaisseur d'un plancher la sépare désormais de son pire ennemi... Quel prix est-elle prête â payer pour retrouver sommeil et sérénité ?

 

Mon avis

 

Lu entre minuit de deux heures du mat'... Ça veut tout dire non ?

Une fois plongé dedans, vous ne le lâcherez pas  avant la fin !

Un suspens qui monte lentement mais sûrement !

Tatiana de Rosnay aime que ses héroïnes soient invisibles, insipides, dans une vie creuse qui pourtant semble les rendre heureuses (cf Spirales).

Imaginez, vous trouvez pour votre petite famille et vous l'appartement de vos rêves. Vous vous y installez et là, commence le cauchemar ! Un voisin que tout le monde qualifie de parfait vous pourrit la vie. Personne ne vous croit, même pas vos proches, surtout pas vos proches. Pour ceux-ci, de toute façon, vous n'êtes que la bonne cruche de service, Bobonne dans toute sa splendeur. Mais ce voisin qui vous pousse à bout va faire apparaître des aspects de votre personnalité que personne ne soupçonnait ... même pas vous ...

 

Vous voulez passer un bon moment ? Plus d'hésitation ! Passez chez votre libraire adoré et demandez lui "Le voisin" !

Partager cet article

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 14:46

Automne.jpg

Quatrième de couverture

 

Jerry Petersson est un riche avocat parvenu. Tout le monde le déteste. Aussi, quand on retrouve son cadavre dans les douves du château qu'il vient d'acheter, personne n'est étonné. Malin mène l'enquête, qui l'amène sur l'île de Ténérife. Un dépaysement dont elle a bien besoin. Rien ne va plus chez elle. C'est l'automne à Linkôping. Il pleut, le temps est maussade et froid. Malin, maintenant bien connue du public français, est toujours aussi fragile. Elle devra affronter ses vieux démons et sa solitude pour se lancer aux trousses du tueur.(source : Amazon)

 

Mon avis

 

J'avais beaucoup aimé les deux opus précédents Hiver et Eté et j'attendais avec impatience ce 3eme roman !

J'ai retrouvé avec plaisir Malin, Tove, Jan, Sven et toute l'équipe du commissariat, découverts dans Hiver et suivis dans Été.

Malin s'en veut de ce qui est arrivé à sa fille  (je n'en dis pas plus sinon je spoile ;)) et sombre de plus en plus dans l'alcool. Ses déboires familiaux se mêlent à cette nouvelle enquête. Un avocat est retrouvé mort dans les douves du château qu'il venait d'acquérir. Qui ? Pourquoi ? Et comme  dans les épisodes précédents, le mort  s'adresse à Malin se servant du mal-être de celle-ci pour excuser sa propre attitude.

L'enquête et la vie personnelle de l'équipe se partagent l'histoire sans jamais lasser le lecteur. Comme dans Hiver et Eté, l'atmosphère climatique est très bien retranscrite : à vos bottes et à vos cirés ! Il pleut !

 

Une enquête rondement menée, l'action est toujours lente mais comme dans les 2 précédents, on a hâte de tourner les pages ...

 

Vivement  Printemps !

 

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr