18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 12:58

sans-faille.jpg 

Quatrième de couverture

Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d'un week-end. Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu'il l'a laissé croire? Le groupe s'égare, d'anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu'au drame. Impensable. Imprévisible ? C'est du moins ce qu'il croient, au début...

 Connaît-on vraiment ses amis ? Le nouveau roman de Valentin Musso nous plonge au cœur d'une histoire vertigineuse et fascinante.

 

Mon avis

J'aime lire du Musso ! Attention, du Valentin, pas du Marc Guillaume !

Imaginez le film "les randonneurs" mais en plus sanglant, en plus psychologiquement dramatique ! vous avez "Sans faille" et vous allez passer un super bon moment !!! un polar efficce !

Partager cet article

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 12:45

le-messager.jpgQuatrième de couverture

Ed Kennedy, dix-neuf ans, chauffeur de taxi, a peu de raison d’être fier de sa vie : son père est mort d’alcoolisme, il est désespérément amoureux de sa meilleure amie, Audrey, et il partage un appartement délabré avec le Portier, son chien, fidèle mais odorant. Il n’a pas grand-chose d’autre à faire que conduire son taxi, jouer aux cartes et boire avec ses amis aussi perdus que lui. Mais un jour, il découvre un mystérieux message dans sa boîte aux lettres : un as de carreau où sont inscrites trois adresses. 
Que signifie cette carte ? Que va-t-il trouver à ces adresses ? Pour Ed, c’est le début d’une enquête qui va le conduire de mystère en mystère à travers la ville et l’amener à aider les gens qu’ils rencontrent, avec une obsession en tête : qui lui envoie ces messages ? Ed pour y répondre se voit ainsi forcé de se dépasser et à son tour nous questionne : et si nous vivions tous en dessous de nos capacités ?

 

Mon avis

Markus Zusak est l'auteur du formidable "La voleuse de livres" que si vous ne l'avez toujours pas lu, je ne vous parle plus ! (le film vient de sortir, mais je ne sais pas ce qu'il vaut ...). il commet ici un autre roman tout aussi particulier, plus positif (c'est pas difficile ..) d'où l'on ressort avec une question "et si nous avions tous une mission à remplir ?". et si finalement la vie d'Ed n'était aps si ratée que ça ? 

à lire !!

Partager cet article

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 12:58

vieux-raleur.jpgQuatrième de couverture

« Ove et le chat se sont rencontrés un matin à six heures moins cinq. Le chat a détesté Ove sur-le-champ. Le sentiment était plus que réciproque »

Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Mais depuis qu'il est sans travail, il se sent seul et inutile. Il erre dans sa maison, fait des rondes de quartier pour relever les infractions des habitants. Jusqu'au jour où, las de cette routine, il décide d'en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l'acte...
C'est sans compter l'arrivée de nouveaux voisins et d'un chat abandonné. Interrompant involontairement ses tentatives de suicide, ceux-ci vont peu à peu pousser Ove dans ses derniers retranchements et le ramener à la vie !
Tel un chat de gouttière amoché et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l'instinct protecteur qui sommeille en chacun de nous. Mais attention, il griffe !

 

Mon avis

Mais c'est qu'on s'y attache à ce bon vieux Ove tout bougon qu'il soit !  

C'est léger, c'est tendre, c'est émouvant, c'est drôle, c'est positif ! que du bonheur quoi ! Vous passerez un bon moment et vous ressortirez de cette lecture avec le sourire !

Partager cet article

Repost 0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 12:15

oui bon ça va, je sais, ça fait un loooooong moment que je n'ai rien posté ! z"avez le droit de me gronder (ou pas )

 

Pour la peine, plusieurs titres commentés très sommairement, j'avoue mais c'est mieux que du vide XD

L'art d'écouter les battements de coeur de Jan-Philipp Sendker

 l-art-d-ecouter.jpg Quatrième de couverture 

Lorsqu' un brillant avocat new-yorkais disparaît du jour au lendemain, sa fille Julia n'a aucune idée d'où il peut être. Jusqu'à ce que, quatre ans plus tard, elle trouve une ancienne lettre d'amour écrite par son père à une jeune fille de son village natal, en Birmanie. Déterminée à résoudre le mystère, Julia décide de se rendre sur place. Elle va y découvrir le saisissant passé de celui qu'elle croyait si bien connaître, une bouleversante histoire d'amour mise à l'épreuve par bien des obstacles. 


mon avis 

un très beau roman, aussi beau que le laisse présager son titre. Une très belle histoire d'amour ainsi qu'une belle histoire entre un père et sa fille. Une écriture et donc une lecture paisible, zen. Je vous le recommande vivement ! :)

Partager cet article

Repost 0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 17:56

invention-de-nos-vies.jpg Quatrième de couverture

Sam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »? Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c?était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c?est la déflagration?
« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu?illustre ce roman d?une puissance et d?une habileté hors du commun, où la petite histoire d?un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

 

Mon avis

 

S'il y en a qu'un à lire sur cette rentrée littéraire, c'est celui-ci !! 

Pour le moment, mon méga coup de coeur (m'en reste tout plein à lire et on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise XD)!

Mensonges, trahisons, grandeurs, décadences, amour, amitié, domination, liberté, intégrisme, terrorisme, identité, racisme, etc. Tels sont les nombeux thèmes abordés dans ce roman de presque 500 pages qui se lit tout seul. Une écriture fluide, prenante, addictive. Vous ne le lacherez pas, vous vous prendrez d'affection pour ce trio formé par Samir, Samuel et Nina. Vous vous demanderez à chaque page ce qu'il va se passer. 

Si vous ne le lisez pas, je ne vous parle plus !!!! 

Partager cet article

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 17:47

au revoir là hautRésumé

Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux.
Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants.
Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence... Et élever le sacrilège et le blasphème au rang des beaux-arts.

 

Mon avis

Pierre Le maitre nous avait habitué à de bons polars, voire de très bons polars (Robe de marié). Ici, il se lance dans le roman historique et ça lui va bien ! Peu de personnages mais des personnalités hors norme, attachantes, énervantes. Un travail historique que l'on sent poussé, sérieux. Un des premiers romans sur la 1ere guerre mondiale (anniversaire oblige, il risque d'y en avoir encore beaucoup d'autres) mais une approche sur ces gueules cassées  qui ne m'a pas laissée indifférente. 

Les rumeurs parlent du Goncourt pour ce roman ; je verrais plutôt un Goncourt des lycéens dans la lignée du Club des incorrigibles optimistes de Guenassia.

 

Vous aurez compris, j'ai aimé et je vous le conseille vivement ! 

 

parution le 21 août 2013

Partager cet article

Repost 0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 07:08

la-premiere-chose.jpgQuatrième de couverture

 

Le 15 septembre 2010, Arthur Dreyfuss, en marcel et caleçon Schtroumpfs, regarde un épisode des Soprano quand on frappe à sa porte. 
Face à lui : Scarlett Johansson. 
Il a vingt ans, il est garagiste. 
Elle en a vingt-six, et elle a quelque chose de cassé.

 

Mon avis

Comme beaucoup de monde j'avais adoré "La liste de mes envies" et j'ai sautillé sur place quand on m'annoncé un nouveau Delacourt ! Me suis précipitée pour le lire et autant, je pense, il sera difficile de retomber dans la magie du roman précédent autant celui-ci m'a touchée :)

C'est la rencontre, pendant une semaine, de 2 cabossés de la vie. L'une prisonnière d'un corps qui ressemble tant à celui d'une célébre actrice et qui ne demande qu'une chose : qu'on l'aime pour elle et non pour ce corps ; lui, prisonnier de son enfance perturbée, qui vit une petite vie tranquille en Picardie. Leur rencontre m'a touchée, leurs souffrances aussi. L'auteur nous décrit tout ça avec tendresse, gentillesse et humour.  J'ai beaucoup aimé ses appartés géographiques, culturelles, etc. Ce fut, pour moi, la petite touche en plus :)

 

Un moment agréable :)

 


Partager cet article

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 09:28

propagande-noire.jpgQuatrième de Couverture

L’histoire commence à Lyon, le 8 décembre, jour de la fête des Lumières. Juge d’instruction au pôle financier, Ronan Le Goff est devenu la bête noire de l’Élysée depuis qu’il a convaincu de corruption le trésorier du parti au pouvoir. Il ne soupçonne pourtant pas le terrible combat qui l’attend quand il décide d’ouvrir une enquête sur la très puissante secte des survivalistes, accusée d’avoir poussé un homme au suicide. Implantés dans toutes les strates de la société française, y compris l’élite, les survivalistes n’ont pas l’intention de laisser ce petit juge lyonnais s’attaquer à leurs intérêts. Ronan Le Goff devient alors la cible d’une propagande noire destinée à le discréditer et à le neutraliser, en s’attaquant à sa réputation, à sa vie privée, et bientôt à sa vie tout court…

 

Mon avis

Euh comment dire ? ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un truc aussi risible ... Un petit juge lyonnais (ça vous rappelle quelqu'un ?) est en charge d'une enquête sur une secte "les Survivalistes" dont le Numéro 2 est un célèbre acteur américain, Tim Cross. Ce dernier fut même reçu par le président de la République, alors ministre de l'intérieur, agité de tics à l'épaule droite et dont la "plume" est un nommé Francis Glénant (un doute sur le "t" final ...). Ce même juge, qui devient limite libidineux dès qu'il voit une femme mignonne (m'a fait penser à un type dans un Sofitel ...), est aussi en charge d'une enquête sur les finances du PRP (sic) parti politique du même agité de l'épaule droite.

Voilà, alors, messieurs les auteurs, soit on y va franco et on déglingue à tout va soit on n'y va pas mais on change clairement les noms et les personnes ! 

Les personnages et le contexte posés, on passe à la 2ème partie du livre, l'enquête ! bah euh, comment dire ? banale ? on plonge dans les magouilles politico-judiciaires, les menaces internes, etc. Bon, je le conçois, il ya des choses intéressantes quand même. On y apprend ou ré-apprend comment fonctionnent les machines judiciaires et politiques et leurs imbrications, comment peut se dérouler une enquête et comment un homme peut être détruit par d'autres s'il dérange trop... 

Les auteurs sont bien documentés, savent de quoi ils parlent. L'un est magistrat et député, ancien président de la Miviludes, Mission de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ; l'autre écrivain, auteur de plusieurs romans géopolitiques.


Rien à ajouter ...

Partager cet article

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 19:37

autorisation-de-pratiquer.jpgQuatrième de couverture

Les copains des maisons de campagne, un jeune homme confronté à la lâcheté, un père divorcé qui s'inscrit à un jeu télévisé pour conquérir ses enfants, une jeune femme qui sacrifie tout pour courir le marathon, un bobo parisien qui contemple le monde dans un restaurant japonais. Au cours de ces nouvelles, du coeur de la ville au coeur de la campagne, Franck Courtès déroule le fil ténu de nos vies. 
Il dit avec maestria ces tremblements de terre intimes et silencieux qui font basculer chacun de ses héros et qui les rendent si fragiles.

 

Mon avis

Je ne suis pas fan des recueils de nouvelles. Mais j'ai quand même tenté celui-ci (comme quoi hein ;)) et je n'ai pas regretté même si elles sont inégales. L'auteur nous entraîne dans sa vision de la vie, avec une grande part d'autobiographie, il me semble. Des personnages récurrents, la présence très forte de son père décédé, le métier de Franck Courtés est aussi très présent : photographe. Une plongée dans ses souvenirs bons et mauvais (la pêche au brochet...), beaucoup de tendresse mais aussi des nouvelles fortes qui perturbent et qui donnent à réfléchir (Raciste ?), le choc des cultures, des catégories sociales. Pas mal de choses intéressantes, bien écrites.

Un 1er livre à découvrir. 

Partager cet article

Repost 0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:10

singuliere-tristesse.jpgQuatrième de couverture

Le jour de ses neuf ans, Rose Edelstein mord avec délice dans le gâteau au citron préparé pour l'occasion. S'ensuit une incroyable révélation : elle ressent précisément l'émotion éprouvée par sa mère, alors qu'elle assemblait les couches de génoise et de crème. Sous la douceur la plus exquise, Rose perçoit le désespoir. Ce bouleversement va entraîner la petite fille dans une enquête sur sa famille. Car, chez les Edelstein, tous disposent d'un pouvoir embarrassant : odorat surpuissant ou capacité de se fondre dans le décor au point de disparaître. Pour ces superhéros du quotidien, ce don est un fardeau. Chacun pense être affligé d'un mal unique, d'un pouvoir qu'il faut passer sous silence. Comment vivre lorsque les petits arrangements avec la vérité sont impossibles ? Comment supporter le monde lorsque la moindre bouchée provoque un séisme intérieur ?

 

Mon avis 

Quand Rose découvre qu'elle perçoit les émotions des gens qui préparent les plats qu'elle mange, c'est le début d'un calvaire pour elle. On pourrait s'attendre à ce qu'elle se serve de ce don pour faire le bien, la super héroïne qui fait le bien autour d'elle, qui nous fait chouiner, un livre pétri de bons sentiments etc. Eh bien, non ! Aimée Bender nous montre que tout don, talent peut être difficile à vivre. Elle nous fait plonger dans cette famille particulière : la mère touche à tout mais touche à rien, un peu post soixante-huitarde ; le père qui se rassure en faisant des listes ; un frère très intelligent mais coupé du monde, son seul ami étant un génie et Rose qui subit son don et qui ne mange dorénavant que des produits industriels (mais même comme ça, elle est capable de dire la provenance de la viande, des oeufs, du beurre, etc.). Des rapports père-fille quasi inexistants, le chouchou de la mère est le fils ... 

Comment qualifier ce roman ? je dirais qu'il est particulier, étrange mais prenant, émouvant, à part, fantastique mais pas dans le sens génial mais dans le sens qui fait appel à la fantaisie, l'imagination.

Un livre qui ne laisse pas indifférent en tout cas :)

Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr