16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 17:10
Résumé

Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Mattia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l'adolescence à l'âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s'effleurer et de s'éloigner dans l'effort d'effacer les obstacles qui les séparent.


Mon avis

Quand Chez-les-filles m'a proposé ce livre, je me suis dit  "Oula, les maths et moi ça a toujours fait deux... (admirez le jeu de mots ;), je ne suis pas sure d'accrocher là". J'ai lu le résumé, parcouru un peu la blogosphère et vu beaucoup de critiques positives. Je me suis donc lancée et je ne le regrette pas ! Ce livre vaut le prix qu'il a reçu en Italie, à savoir le Prix Strega (équivalent du Goncourt français), il vaut les 1 millions d'exemplaires vendus en Italie et je pense qu'il aura un aussi grand succès dans le reste du monde.
Alice nous est présentée alors qu''à l'âge de 7 ans elle est victime d'un accident de ski qui lui laissera des séquelles morales et physiques. Mattias, lui, a  10 ans quand il perd sa soeur jumelle  handicapée mentale dans un parc. Il en gardera de grandes blessures psychologiques. L'un et l'autre vont, dés lors, s'automutiler soit par le biais de l'anorexie soit par la scarification. Ils se croisent au lycée, se reconnaissent sans se reconnaître. Ils sont âmes soeurs sans le savoir, nombres premiers séparés par un nombre composé. Nous les suivons enfants, adolescents puis adultes avec toujours leur souffrance décrite avec beaucoup de pudeur, de retenue. Mattia se réfugie dans les maths, s'isole dans ses études, se coupe du monde. Alice tente de se faire aimer par les autres alors qu'elle déteste la seule personne dont elle voudrait être aimée, son père qu'elle rend responsable de son accident. Tout au long du roman, je me suis demandée comment leurs vies allaient finir... Je vous laisse le plaisir de découvrir la fin par vous même ;)
Un roman fort, poignant mais jamais déprimant de par une écriture qui nous fait garder nos distances. On s'attache aux personnages mais avec un peu de froideur (j'espère être claire là ;).


Merci à Suzanne de Chez les filles et aux éditions Seuil pour cette découverte.




Partager cet article

Repost 0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 18:54

Bonjour à tous,

Comment aborder une personne mal-voyante ? Comment se placer pour l'accompagner sur un trajet ? Quelle allure adopter ? Vous vous êtes sans doute déjà posé ces questions au moment d'aborder une personne mal-voyante dans la rue.

Grégoire Guillot, instructeur de locomotion, Joël Olekhnovitch, mal-voyant, et Jacques-Olivier Souttre, cinéaste professionnel, se sont associés pour répondre à ces questions dans un petit film de quelques minutes qui
explique très simplement la technique de guide pour une personne déficiente visuelle.

http://j.souttre.free.fr/tech_guide/technique_guide.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 11:43

Parce qu'Over-blog propose de nouveaux design, parce que j'ai voulu jouer la curieuse en les testant et que celui-ci m'a plu (me correspondait plus ?), j'ai décidé de changer la présentation du blog, je le trouve plus clair du coup, plus "blog de lecture".


Je continue de bidouiller, vais tenter de me refaire une bannière tiens ...

J'espère que cela vous plait !

Bonne lecture !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Divers
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 11:19
Quatrième de couverture

Un yacht luxueux explose dans le port de New York, emportant son propriétaire Adam Cauliff et ses invités. Accident ou attentat ? Très vite, l'enquête privilégie la thèse de l'acte volontaire. Mais qui pourrait être l'auteur du crime ? Qui aurait intérêt à voir disparaître le jeune et ambitieux architecte en même temps que plusieurs de ses partenaires en affaires immobilières ? Les pistes sont nombreuses. Et Nell McDermott, la femme d'Adam, déchirée par le chagrin et la culpabilité, veut absolument savoir. Par tous les moyens. Sur les conseils de sa grand-tante Gert, elle accepte, malgré son scepticisme, de consulter un médium pour entrer en contact avec le défunt. Mais se risquer aux frontières de la mort conduit parfois à d'effarantes réalités. Entre vérités et mensonges, entre normal et paranormal, entre ambition et trahison : tout l'art de la reine du suspense dans un nouveau thriller surprenant. Une fois encore, Mary Higgins Clark sème habilement le doute et frappe un grand coup.

Mon avis

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu de M. H. Clark, je m'étais lassée de ses histoires cousues de fil blanc où la surprise n'avait plus lieu. Aussi quand une de mes collègues m'a prêtée ce livre, j'étais assez sceptique. La lecture de la quatrième de couv. m'a convaincue, cela semblait différent ce coup-ci !
D'après ce qui était annoncé au dos du livre, je m'attendais à un mélange de surnaturel, paranormal, un truc qui me fasse un peu frémir mais j'avais oublié que c'était du M. H. Clark que je lisais... Donc, que du gentillet dans cette histoire, aucun risque de cauchemar ou de sommeil agité après l'avoir lu ! Cela ne m'a pas, toutefois, empêché de le dévorer en 2 jours ! L'histoire est prenante, plus ou moins surprenante.
Une chose m'a fait sourire, l'auteur décrit souvent les tenues de ses personnages féminines, une tenue en soie beige par-ci ; un tailleur bleu nuit sur une blouse crème bouffante par-là... J'ai toujours trouvé que cela avait une grande implication sur l'histoire, ce genre de détail ! (pardon, je fais ma mauvaise langue là ;).


Bref, un livre pour se vider la tête !

Partager cet article

Repost 0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 17:32
Résumé

Jeudi 4 juin 1964, dans une cité d'Orly… Le narrateur, quinze ans, déjà grand pour son âge, hésite. Doit-il finir ses devoirs, et ainsi obéir à sa mère, adorable, dure à cuire et débordée par ses nombreux enfants ? Doit-il passer la journée avec un de ses amis, futur loulou caché sur le toit et qui s'imagine, en ce jour anniversaire, abattant John-Fitzgerald Kennedy ? Ou doit-il rejoindre la belle Marie-France, qui habite en face, presque en face, et enfin l'embrasser, sinon mieux ?


Mon avis

Que du bonheur ! Cette suite du "Coeur à la craie" (que j'avais adoré !) est du pur Picouly ! Passer une journée avec lui, le rêve ;) C'est ce qu'il nous propose dans ce nouvel opus : un jeudi entier avec lui quand il a 15/16 ans, dans les années 60 ; une journée à réviser un cours sur la sauterelle (oui, on a tous souffert sur ce cours et ce dessin !) ; une journée à se disputer avec sa mère et à le regretter, à attendre qu'elle nous parle et à adorer quand elle le fait, ; une journée à se demander si on va pouvoir embrasser l'autre ; une journée à faire les 400 coups avec ses potes ; une journée à baliser à l'idée de faire un mauvais coup (celui de trop ?) ; une journée à se demander si son ami, sur le toit, ne va pas faire une bêtise ; une journée à voir la décapotable d'Eddie Barclay et tant d'autres choses ! Une journée très remplie en tout cas et qui nous est contée avec tendresse, émotion, humour...

Partager cet article

Repost 0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 18:25
Pas une année sans un passage au magasin de jouets, pardon au salon du livre !

Cette année, il se déroule du 13 au 18 mars, comme d'habitude à Paris, Porte de Versailles. L'invité d'honneur est le Mexique, l'occasion de découvrir une littérature vers laquelle je vais rarement !

Plus d'informations là !

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Evénements
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 18:32
Quatrième de couverture

" Il ne faut pas faire ce que je fais quand mon institutrice inscrit sur le tableau : racontez une soirée d'automne. Il ne faut pas écrire : La nuit qui tombe à cinq heures. Le bruit de la Cocotte-minute, le bruit du mixer, la chaise vide de ma sœur, la louche pour servir la soupe, le lait que mon demi-frère verse dans la soupe pour la refroidir, le silence autour de la table. Il ne faut pas écrire : Celle qui n'est pas ma mère assise en face de moi. Le début de fou rire qui nous envahit, mon demi-frère et moi, et notre détresse qui grandit en même temps que le jour diminue. Il ne faut pas confondre l'énoncé des rédactions avec de vraies questions. Je dois inventer un monde spécialement pour le raconter à mon institutrice. J'apprends qu'on ne peut pas tout dire. " (source)


Mon avis

j'ai beaucoup aimé ce livre. On y suit une fillette du primaire au lycée. On la découvre quand elle apprend à lire et à écrire, elle découvre la vie au fur et à mesure, on la voit mûrir et découvrir le monde des adultes et surtout découvrir comment on peut duper les adultes, elle découvre le racisme, la violence, les non-dits. On découvre qu'elle s'appelle Nadia, qu'elle vient d'Algérie, qu'elle vit en cité au lendemain de la guerre d'Algérie, que cette guerre n'est pas étudiée à l'école, que la femme qui l'élève n'est pas sa vraie mère, que son père fait ce qu'il peut, que sa soeur a peur de tout, que son demi-frère est un peu le chou-chou. On apprend surtout qu'elle a des blessures qu'elle cache derrière une scolarité sans reproche, des coupes gagnées à la gym. Une enfant modèle mais blessée.
J'ai aimé le style de l'auteur, 3 chapitres mais remplis de petits paragraphes sur tout ce que Nadia apprend. On peut passer d'une poésie de Prévert à sa vie en cité, on saute du coq à l'âne mais c'est ce qui fait le charme de ce roman.
Beaucoup de pudeur, de tendresse et d'émotion.


Partager cet article

Repost 0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 13:03
Je ne sais pas si ça vous fait ça à vous aussi. Un lieu où vous n'osez pas rentrer parce qu'il vous intimide ; un lieu  où, une fois que vous avez eu le courage de rentrer, vous vous faites tout petit parce qu'intimidé, impressionné ; un lieu où vous chuchotez pour ne pas en perturber l'ambiance feutrée ; un lieu où vous vous retenez de marcher sur la pointe des pieds pour ne pas faire claquer vos talons ; un lieu quasi sacré ! Un lieu où vous regardez les vendeurs presque avec vénération, ébaudi devant tant de savoirs : ils peuvent vous répondre en quelques secondes sur tout ce qu'il y a en stock ! Imaginez un peu la mémoire !
Ça me fait ça quand je rentre dans une librairie. Une vraie, pas un supermarché de la culture. Et quand j'y suis entrée, je tente d'en sortir sans tout dévaliser. Où que se porte mon regard, des livres ! En haut, en  bas, cachés, empilés, mis en vitrine, en tête de gondole. J'en prend un, attirée par le titre, je parcours la quatrième de couverture, quelques lignes du livre...  et mon oeil est attiré par une autre couverture, un autre titre, je repose le premier pour prendre le second et j'en vois un troisième et ainsi de suite. Sauf qu' à un moment, j'oublie de les reposer, je n'arrive pas à les reposer, c'est inhumain de les reposer comme ça, ils sont là pour être lu, pour que je parte avec !  et je me retrouve avec 10 livres dans les bras, que je tente de ne pas faire tomber et je me dirige allégrement vers la caisse, un énorme sourire aux lèvres tel un enfant chez Mickey qui aurait trouvé la peluche de Pluto tant désirée (ou tel mon chéri au salon du chocolat, les yeux brillants devant tous les stands), Je pense être sauvée, je me suis convaincue de ne pas en prendre plus ! j'ai pensé à tout ceux qui m'attendent déjà sur l'étagère, depuis quelques mois, qui attendent que je les lise et cela m'a convaincue de ne pas en prendre plus. C'est sans compter sur celui que le libraire a nonchalamment posé sur le comptoir pour venir encaisser mes achats. Le dernier, le traitre, celui qui vous attaque au moment où vous avez baissé votre garde et là ... ça vous en fait onze au fond du sac ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Divers
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 17:55
Résumé

Les trois premières sont mortes d'une thrombose de l'artère basilaire. La quatrième, Alison Willetts, n'a pas eu cette chance : elle gît comme un légume à l'hôpital, atteinte d'un locked-in syndrome mais parfaitement consciente. L'inspecteur Thorne se convainc de la culpabilité d'un séduisant anesthésiste. Et quand cette certitude tourne à l'obsession, son enquête, bientôt confrontée à de nouvelles victimes, frise la faute professionnelle... Anne Coburn, médecin, trouve le moyen de communiquer avec Alison : un battement de cil pour oui, deux pour non. Elles ont intérêt à affiner le procédé, car seule Alison est en mesure de donner le nom de son agresseur...


Mon avis

Reçu dans le cadre de Masse critique de Babelio, j'ai découvert cet auteur. On découvre un meurtrier un peu space dont le but n'est pas de tuer mais de laisser ses victimes entre la vie et la mort ; un inspecteur un peu alcoolo, mal vu de sa hiérarchie, qui traîne une histoire un peu lourde qui a des répercussions sur ses choix présents et surtout sur cette enquête ; une toubib un peu perdue face à sa fille ado, à son meilleur ami qui n'est autre que le principal suspect de l'inspecteur avec qui elle s'entend plus tôt bien ; une victime, légume sur son lit d'hôpital, qui nous fait partager ses pensées, avec beaucoup d'humour, de tendresse et d'émotion.
Le caractère des personnages prend le pli sur l'histoire policière (trop parfois ?). Il m'est arrivée d'être un peu perdue par moment (un peu trop fatiguée quand je l'ai lu ?).
Le dénouement m'a surprise, l'auteur a bien compris les rouages d'un polar : distiller des informations qui mettent le lecteur sur une fausse route ! Je pensais avoir trouver le coupable et, tel devant un Columbo, je cherchais quelle erreur il avait pu commettre pour que l'inspecteur puisse l'appréhender. Eh bien non ! J'étais dans le faux !

Polar sympa, à découvrir.



livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 12:24
Mais qui est bob ? Un projet de malade qui vient d'aboutir ! Kesalul et Madame Charlotte ont créé un site recensant tous, oui je dis bien, tous les livres dont nous, autres blogueurs et blogueuses, avons parlé ! Bien sûr pour le moment ce sont les plus lus qui sont référencés (et c'est déjà une sacrée somme de travail !!) Libre à nous de les aider  en y  contribuant, ça les soulagera un peu je pense ;)

Encore bravo et merci à elles deux !!



Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Evénements
commenter cet article

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr