15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 09:50
Quatrième de couverture

Deux yeux, un nez, une bouche, ça rappelle forcément toujours quelqu'un à quelqu'un.

Mon avis

Perplexe ! J'ai suivi cet homme dans ses aventures sans y entrer réellement.
Ça commence par le facteur qui ne cesse de lui donner du courrier qui ne lui est pas adressé, ça enchaîne avec des voyous qui le prennent pour l'un des leurs, d'autres qui le tabassent, l'un d'eux qui s'installe chez lui et qui va finir par prendre son appartement alors que lui s'est juste trompé d'étage et se retrouve compagnon d'une femme et père de deux enfants qu'il ne connaît pas. Il n'a pas le courage de dire "Hey, je me suis juste trompée d'étage !", il reste pour les enfants. Quand, finalement, il se fait virer, il remonte chez lui pour s'apercevoir qu'il n'a plus de chez lui. Un dimanche sur deux, il va voir une vieille tante qui a perdu la tête (elle attend le débarquement américain avec impatience), il se retrouve dans une autre chambre (celle-là même où il "empruntait" des fleurs pour sa tante) à veiller un vieil homme en compagnie de la famille du dit homme qui lui parle comme s'ils se connaissaient depuis toujours.
Bref, toutes une série d'imbroglios dont il n'a pas le courage de s'extraire, il se laisse vivre, porter par les évènements pour ne pas peiner les gens qui pensent le reconnaître ?
Je pense que j'aurai pu entrer plus dans le roman si je n'avais eu ce sentiment de survol. On ne fait que frôler tout cela, comme quand il s'installe dans un des lits de la résidence de sa tante, pour oublier, se faire oublier. On le quitte allongé sous ses draps. Et après ? (comme dirait l'autre ? ;)

En tout cas, un livre qui ne laisse pas indifférent !

Interview de l'auteur



Partager cet article

Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 11:22
Quatrième de couverture

Un thriller décapant et ensorcelant ! Les sorciers en ont assez ! Assez qu'on ne les prenne plus au sérieux ! Le succès insensé et planétaire du Petit-sorcier-dont-on-ne-dit-pas-le-nom a fait de la sorcellerie aujourd'hui un simple jeu d'enfant ! Cela ne peut plus durer ! Sorciers, mages et magiciennes ont décidé de se réunir, d'agir et de frapper un grand coup pour affermir leur pouvoir occulte. Ils vont commencer par voler le septième et dernier manuscrit de l'auteur britannique JFK Bowling et plonger le monde des " Poildus " dans la terreur et le chaos ! Des services secrets anglais à la Mafia en passant par les milices de fans le monde en émoi se coalise pour retrouver le livre... La France ne pouvait pas faire moins que de mettre sur les rangs son plus digne représentant : le commissaire Guillaume Suitaume, le pourfendeur de malotrus et de nuisibles ! Amis lecteurs, ce qu'il va découvrir risque de ne pas vous plaire !


Mon avis

Du Gordon Zola comme on l'aime, des jeux de mots en veux-tu en voilà, des commentaires de l'auteur en plein milieu d'une action, des contrepèteries (je dois en voir une sur 25...). C'est drôle et en plus on se culturise ! On redécouvre (ou découvre tout court) le mythe de Dédale, son minotaure, Salomon ; on visite la Guadeloupe, l'Ecosse etc. On retrouve l'espion le plus célèbre du monde (oui, celui-là ...). Bref, un bon moment en perspective si vous décidez de le lire !
Je ne cache cependant pas que j'ai préféré la Fosse Celtique qui m'a fait beaucoup plus souvent rire (peut être était-ce la découverte de l'auteur, du style ? je ne sais :).

Avec cet exemplaire (dédicacé, je vous prie :D) de "C'est pas sorcier, Harry!", m'a été offert un petit livret contenant des extraits des oeuvres édités par "Le léopard Masqué" dont les non moins célèbres (elles vont le devenir si si !) "Aventures de saint-Tin et son ami Lou". La lecture de ces extraits m'a laissée sur ma faim ! Je pense que ce sera un de mes prochains achats ! Si la justice le permet car pour le moment, tout a été saisi. Pourquoi, me direz-vous ? Parce que les ayants-droits d'Hergé estiment qu'il y a contre-façon, ils lui réclament 185 000 euros de dommages et intérêts et l'arrêt de la série. En attendant le verdict du tribunal, le 9 juillet, l'auteur-éditeur, Gordon Zola, n'a plus qu'à oeuvrer sur les aventures de Guillaume Suitaume en espérant qu'un commissaire ne se retrouve pas dans ce personnage et ne porte pas plainte pour contre-façon !!
Pour en savoir plus !

Partager cet article

Repost 0
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 10:59
Quatrième de couverture

Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un e-mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot...


Mon avis

Pas le meilleur Coben que j'ai pu lire. Il met en avant les méfaits d'Internet, comment se protéger, protéger (trop ?) ses enfants. À chaque chapitre, un nouveau personnage se raconte, raconte. Et of course, à la fin tout se recoupe et les nombreuses histoires n'en font qu'une. L'éditeur nous promet "un thriller plus électrisant que jamais", on doit pas avoir la même définition de thriller électrisant ;) C'est sur, on suit les personnages et leurs aventures en se demandant ce qu'il va se passer ensuite mais juste parce que c'est bien écrit et ça se lit tout seul.
Je vais être dure là je pense mais ce polar m'a fait penser aux derniers M. Higgins Clark, écrits sur commande et donc sans beaucoup d'âme.

Bref, un polar sympa pour la plage (et si vous pouvez, comme moi, le trouver d'occas, vous aurez encore moins de regrets ;)


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 08:38

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Divers
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 13:19

Alors que je peinais encore et toujours sur ma lettre de motivation pour trouver une librairie où effectuer mon évaluation en milieu de travail (EMT pour faire court), bref un stage d'observation quoi, je cherchais des idées sur le net (Je cherchais l'inspiration !! ), je suis tombée sur un article, ma foi, bien sympa qui m'a permis de découvrir (mieux vaut tard que jamais...) qu'il existait une fête de la librairie ! ça me plaît quand même plus que la fête des secrétaires ! (même si je n'ai pas craché sur le gâteau préparé par une de nos collègues exprès pour nous !!)

 

Ce jour est donc ZI jour où vous pouvez embrasser votre libraire préféré, le serrer dans vos bras, danser tel Snoopyautour de Charlie Brown (cf l'excellentissime blog d'un libraire : les libraires se cachent pour mourir**) et lui faire des papouilles sans qu'il se sauve en courant ni ne porte plainte ! (bon, évitez quand même le pelotage en règle de la tite vendeuse qui vous plaît bien et que vous inviteriez bien à dîner un de ces jours et plus si affinités !).


Mais quand allez-vous pouvoir faire tout cela, me direz-vous ? Eh bien ce samedi 25 avril ! Certaines librairies iront même (dans la limite des stocks disponibles [sic]) jusqu'à vous faire des ptits cadeaux ! (non, pas le téléphone de la tite vendeuse ! Quoique, sait-on jamais ).


Mais d'où vient cette fête ? J'en entends qui ronchonnent là au fond, "Après les grands-mères, les ceci, les cela, maintenant, les livres ! Savent vraiment plus quoi inventer hein !"  Eh bien, en fait, c'est la version française d'une tradition catalane (oué, comme en France, on a plus d'idées, on va les chercher en Espagne !), la Sant Jordi (et là, vous êtes comme moi, vous avez en tête "dur dur d'être un bébé !!") ou Saint-Georges en français. Celui-ci est le patron de la Catalogne et c'est bien lui qui terrassa le dragon pour délivrer sa bien aimée à qui il offrit une rose, issu du sang de ladite bêbêtte, gage de son amour et celle-ci, en retour, lui donna un livre (il a pas dû la voir venir celle-là quand même...). La tradition catalane, perpétuée depuis le Moyen-Age,  veut donc que le 23 avril les femmes offrent des livres aux hommes et les hommes, des roses aux femmes !  (à bon entendeur !!)

Depuis 1995, l'UNESCO a déclaré cette journée comme étant  "Jour du livre et des droits d'auteur", montrant ainsi l'importance du livre dans la société depuis que le livre est livre !

 

Et les cadeaux dans tout ça ?? eh bien, pour la onzième édition, les librairies participantes (cf le site de Sauramps) offrent pour tout achat d'un livre (bah oui quand même ) une rose mais aussi, un numéro exclusif de la revue XXI, "Histoires de livres" comportant, en plus des pages actualités, deux grands récits : intitulé "

* La Bible de Gutenberg au pays des Soviets ou les tribulations d’un trophée de la Seconde Guerre mondiale. Par Yves Stavridès.

 

* Le commissaire se cache au Mozambique ou l’histoire de l’auteur de polars Henning Mankell, qui vit depuis vingt ans à Maputo la vie anonyme d’un metteur en scène de théâtre. Par Patrick Raynal.

 

* Le portfolio Chut ! Je lis explore les relations que chacun d’entre nous entretient avec cette expérience intime et rituelle : la lecture. Par Stéphanie Lacombe.

* Le hors série se termine avec le récit du Prix Nobel Orhan Pamuk, La valise de mon papadans lequel il évoque ses relations avec son père. (le blog de la revue XXI).

 

Que du bonheur !!! Et moi je repars plancher sur ma lettre de motiv *soupir*

 


** Non, non je ne fais pas la faux-cul pour aller faire mon EMT chez lui ! Son blog est sympa pi c'est tout ! Et puis, 1/ je ne sais pas où il officie et 2/ je suis pas très BD maaiis si à tout zazard, Monsieur le libraire vous passiez ici et que vous êtes basé sur Strasbourg... Bon, ok, laissez-moi rêver quoi )

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Evénements
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 22:00
Quatrième de couverture

Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies.
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle.
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. No, privée d’amour, rebelle, sauvage.
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.
source : amazon

Mon avis

Quand les éditions Livre de poche m'ont proposé ce livre, je n'ai pas hésité longtemps. Je m'y suis plongée rapidement et n'en suis ressortie que quelques heures plus tard. On découvre Lou une ado de 13 ans, surdouée mais très timide, complexée comme beaucoup de surdoués. Leur esprit marche à 3 000 à l'heure mais dans les relations humaines,  c'est autre chose :) Lou a des parents repliés sur eux-mêmes suite au décès de sa petite soeur. Sa mère fait une grave dépression et son père fait ce qu'il peut pour tenir sa petite famille à flots.
Lou est en classe avec des ados de 15 ans, voire 17 ans pour certains et le décalage est grand, elle se pose beaucoup de questions comme tous les ados, elle est mal dans sa peau et envie les  files de 15 ans d'être si à l'aise. Un de ses plaisirs est d'aller à la gare et d'observer les gens, c'est là qu'elle croise une SDF, No. Elles discutent et au fil du temps deviennent amies. Le fait que Lou ait un exposé à faire sur les SDF joue beaucoup. Cet exposé fait, elle perd No de vue et s'en désespère. Elles se retrouvent et Lou décide de changer les choses, d'aider No à s'en sortir. Cette décision va avoir beaucoup de conséquences positives et négatives. La mère de Lou retrouve lentement une joie de vivre, elle refait des projets avec sa famille. No trouve du travail. Lou passe beaucoup de temps avec le "beau gosse" de la classe qui la protège des autres.
No a à peine 18 ans et a déjà pas mal vécu. Une mère quasi absente et la rue rapidement. La rue et ses difficultés, comment y vivre, y survivre. La rencontre avec Lou va bouleverser sa vie, elle compte pour quelqu'un. Elle a peur de la perdre, de perdre son amitié.

Ce roman se lit vite, il est humain, mets le doigt sur pas mal de choses qui pourraient être changées si on prenait le temps, si on le souhaitait réellement.
L'auteur a eu cette faculté d'écrire comme une ado de 13ans, idéaliste, naïve mais si mature en même temps. Beaucoup de passages percutants, remuants. J'ai été émue aux larmes par moment, c'est dire ;)
Au-delà de la dimension sdf et faut qu'on se bouge, j'y ai vu la renaissance d'une famille, sa reconstruction, une ado qui murit mais qui découvre aussi les limites du Monde.

Une pépite que ce livre !

Un grand merci à Elise des éditions Livre de Poche pour m'avoir proposé ce livre. Quand vous voulez pour une autre découverte comme celle-ci !!!

Partager cet article

Repost 0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 22:00
Quatrième de couverture

C'est en contemplant pendant trois jours et trois nuits, sans manger ni dormir, les ravages de la rivière en crue sur ses champs, l'eau stagnante qui d'un coup d'un seul a noyé ses terres, qu'Edgar Flétan renonce. Il renonce à ce combat contre les éléments pour préserver seigle ou sarrasin, à l'amour de la nature, aux mains tendues de ses voisins, à sa vie qu'il veut désormais changer. Il maudit ce qui compose son monde, la faune, la flore, les paysans, anciennement frères dans la lutte contre la nature. Et quand enfin l'eau se retire, laissant derrière elle ravage et désolation, Edgar n'est plus le même homme. Adélaïde, sa femme a beau expliquer à ses deux filles "qu'être paysan équivaut à se battre contre des moulins à vent et que les hommes - leur père était un de ceux-là - avait le droit de se lasser d'une telle folie, ancestrale de surcroît", l'entourage d'Edgar Flétan reste médusé par son attitude. Jamais ils n'avaient vu un tel désintérêt pour la terre. Et quand l'annonce est faite qu'il vend sa ferme aux enchères pour partir à la ville, tous sont d'accord pour dire que le paysan leur fait honte et qu'il attire les mauvais présages.


Mon avis

J'ai pas accroché du tout à cette histoire, l'écriture ne m'a pas retenue, trop de détails dans les descriptions des choses, des sentiments, des pensées. J'ai refermé le livre en pensant à tous ceux qui m'attendaient.

Partager cet article

Repost 0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 09:56
  Quatrième de couverture

Hier soir, nous étions encore en 1988. Jeudi 12 mai. Un jour de décalage. C'est noir sur blanc, et ça veut dire que douze années se sont écoulées. En 1988, où je crois être encore, je viens de rencontrer Pablo. Mais en 2000, où je viens d'arriver, nous avons deux enfants. Mais moi, où suis-je dans tout ça ?je ne me souviens de rien... Sinon du septième étage d'une rue de Montmartre. Je revois Pablo m'emmenant sur le balcon admirer le Sacré-Cœur. Pablo, la tête enfouie dans mon corsage, hurlant au milieu des fleurs qu'il me désire. Pablo qui, pour l'instant, est mon seul lien avec la veille. Que s'est-il passé pendant douze ans ? (source : Amazon)

Mon avis

J'ai été attiré par ce livre en surfant sur le site le choix des libraires et l'histoire m'a intriguée tout de suite ! J'ai foncé à la médiathéque l'emprunter et je l'ai dévoré en 3 jours ! C'est dire ! Et tout le long de ma lecture, je me disais "Comment je réagirais à sa place ?"
12 ans de sa vie qui disparaissent. Elle se réveille mère de 3 enfants, femme d'un homme qu'elle connaît à peine, habitant une maison qu'elle ne connaît pas, les gestes du quotidien à découvrir, les lieux à découvrir, ... Elle ne dit rien à son mari, cherche à comprendre, pense à s'enfuir mais elle est la maman de 3 enfants qui ne comprendraient pas. Comment réagir ??!! Rester ? fuir ?
On est entraîné dans son histoire, on cherche à comprendre avec elle. Pourquoi son intuition lui dit de ne rien dire à son mari, mensonge qui peut se retourner contre elle à tout moment. Quel est ce pacte auquel il fait allusion ? que va-t'elle découvrir en enquêtant sur ces 12 ans ?
On assiste, avec émotion, à la renaissance de son amour pour Pablo, son mari, à la découverte de ses enfants, son apprentissage du rôle de mère. La veille, elle n'était qu'une jeune célibataire et elle se réveille maman !

Au final, une histoire d'amour qui renaît, une histoire de couple presque banal mais magnifiée par une belle écriture, un style prenant.

à lire !!

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:38
Ah bah, chiffres  à revoir à la baisse ! 24...

* Les cerfs-volants de Kaboul par Khaled Hosseini
* Outside Valentine par Liza Ward
* Terre des oublis par Thu Huong Duong
* Le livres des jours par Michael Cunningham
* Tendre jeudi par Steinbeck
* Mincir en Beauté par le Dr Delabos (ça fait 9 mois que je chronote avec succès, il ne me manquait que ce livre pour mincir plus précisément à certains endroits :D)
* 2 doigts de mensonge par Ruth Rendell
* Le chemin parcouru, mémoires d'un enfant soldat par Ishmael Beah 
* Les chevaliers du Subjonctif par Erik Orsenna, un de mes auteurs fétiches !
* Dieu reconnaitra les siens par Elmore Leonard
* J'étais là avant par Katherine Pancol
* Les fourmis T.1 par Bernard Werber, la faute à gaya ;)
* Les disparus par Daniel Mendelsohm, 930 pages ...
* L'ombre du vent par Carlos Ruis Zafon, depuis le temps que je le voulais ...
* Ubik par Philip K. Dick
* Jonathan Strange et Mr Norrell par Susanna Clarke, 1149 pages...
* C'est pas sorcier, Harry : le septième livre n'aura pas lieu par Gordon Zola, Arghhh !! :D
* Chaos calme  par Sandro Veronesi
* Le feu de Dieu par Pierre Bordage (bon, il est à chéri d'amour mais c'est pareil :D)
* Le léopard masqué, l'éditeur poil à  gratter de la littérature, cadeau des éditions éponymes, avec tout plein d'extraits !
* 100 clés pour comprendre son chat par Roger Tabor, parce que bon, Not' Matou est pas toujours simple à suivre ;)
* Animal'z par Enki Bilal
* L'oeuvre de Georges Méliés, pour ma belle-fille (mais bon, il a bien fallu le ramener et c'était pas le moins lourd !! ;)
* 100 mots pour comprendre l'actualité Ques sais-je ? (cadeau du stand PUF)
Pfiouf ;)

Partager cet article

Repost 0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 10:44
Vous l'attendiez, le voilà ! Mon compte-rendu de cette après-midi !

Arrivés à 14 h ! Encore frais et trépignants (enfin surtout moi !) Go Go Go !!

Bien sur, des gens se sont mis devant quand j'ai voulu prendre le plan en photo ...

Bon, on commence par quoi ?
 

1er stand, 1er arrêt ... Bah quoi ? ;)

2ème stand, 2ème arrêt : Les Editions du léopard masqué la maison d'édition qui ne se prend pas au sérieux !  Et là, on fait la groupie !!! Gordon Zola est là !! arghhhhh ! et là, 99% d'entre vous se demandent "c'est qui lui ?" L'auteur de la Fausse Celtique, entre autre.
Je suis repartie avec ça : et ... Et ... ça !!! Le salon pouvait se finir là, j'étais déjà comblée !

On continue à déambuler, c'était tranquille, pas trop de monde, stands et piles de livres accessibles, sans bousculade. Les conditions idéales quoi ...
On croise de grands auteurs :
Pour les plus jeunes : à gauche Poulidor, grand coureur cycliste dans les années 60 et 70. L'éternel second derrière Anquetil ; il a couru aussi aux côtés de Bernard Hinault. A droite, Michel Hidalgo : sélectionneur de l'équipe de France dans les années 70 et 80. Il a eu sous ses "ordres" Michel Platini.

Oula ! Le stand Livre de Poche ... à dans 2 heures !!
Bon, je prend quoi ? Tous ? ok ça roule !!


17 h : pause café, jus d'orange ... Et on repart à la recherche du stand de l'invité d'honneur : le Mexique !!
Mais d'où qu'il est ??!!

On a cherché vainement les éditions Héloïse d'Ormesson pour le dernier roman de Richard Andrieux "L'homme sans lumière", absente cette année du Salon. On a croisé un stand d'activité manuelle : la madame faisait de jolies choses sur cailloux, bouts de bois etc... (ne me demandez pas le rapport avec le livre, je n'ai toujours pas trouvé) mais cela ne m'a pas empêché de lui prendre des petits cailloux ...


Han mais c'est Pierre Bordage là-bas ?? aux côtés d'Irvine Welsh, auteur de Trainspotting ! désolée, pas de photo  mais une dédicace de Pierre Bordage :

Zut on a loupé Enki Bilal et sa séance de dédicace pff !!


19h 55 : ohh enfin !! le Mexique !! mais pourquoi l'avoir mis tout au fond ??!! Autant, j'ai compris qu'Israël, l'an dernier, soit au fond pour des raisons de sécurité ; autant là, je cherche toujours à comprendre ... Du coup, on est arrivé, le stand fermait, c'est un peu frustrant quand même...
En même temps, j'avais pas trop fait attention à l'heure et quand on a percuté que ça fermait, ça m'a permis de comprendre pourquoi les gens sur les stands sortaient les bouteilles et les petits fours pour l'apéro !!

20 h : Voilà, après 6 h quasi non-stop, on part dens le noir et chargés comme des petis baudets !

Résultats des courses :


25 livres donc la liste fera l'objet d'un autre billet !! (oui, je suis une grande malade et alors ? ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Divers
commenter cet article

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr