25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 11:07
P1030958.JPG

Joyeux Noël à vous et à vos proches ! et que le papa noyel vous apporte beaucoup de livres et vous assure ainsi des jolies lectures pour l'année à venir !! ;)

Je suis beaucoup moins présente mais le coeur est là ;) Je finis d'apprendre à faire des emballages cadeaux à la librairie et je me pose quelques jours (durant lesquels j'espère avoir le temps de faire les billets en retard !) et ensuite reprise des cours, et début de rédaction des divers mémoires à rendre !
Je tenterais de vous en dire plus dans un autre billet !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Vie perso
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 14:10
Breves-enfances.jpgPrésentation de l'éditeur

Trente-quatre enfants se racontent. Trente-quatre portraits en creux de familles décomposées ou recomposées. Trente-quatre regards doux et avertis sur les adultes que nous sommes. Sylvie Bourgeois a su saisir ces innocences écourtées par une maturité acquise trop vite, leur lucidité et leur immense capacité d'amour et de pardon.


Mon avis

Pfiouf-là ! Je m'attendais à des mots d'enfants et je me retrouve dans un catalogue de la misère humaine vue par des enfants (enfin plutôt par Sylvie Bourgeois qui se met à la place de). Dés le début,  le ton est donné : le premier portrait se solde par un suicide d'enfant. Et tout le livre est comme ça, entre inceste, pédophilie, enfants battus, enfants de divorcés servant de baballe entre les parents... On se demande quand ça va s'arrêter !
C'est bien écrit, Sylvie Bourgeois reprend bien la façon de penser et de dire des enfants, leur façon à eux qu'ils ont d'amalgamer les dires des adultes et ce qu'ils en comprennent.

À éviter comme cadeau de Noël toutefois !



Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 17:58
Quatrième de couverture

Née en Alaska, dans une tribu athabaskane, Velma Wallis a été élevée dans les valeurs traditionnelles de son peuple, bercée des légendes transmises de mère en fille depuis des générations. Parmi elles, Le Cadeau du froid, dont Velma a choisi d'écrire le récit des années plus tard, pour rendre hommage à son peuple d'Alaska.
Avec des mots simples et justes, elle rappelle l'importance de l'entraide, la richesse de l'expérience et l'incroyable pouvoir de la solidarité et de la volonté. Par sa sincérité, elle a touché plus d'un million de lecteurs dans le monde entier, faisant de cette légende de courage et de survie un texte universel, qui sait nous rappeler l'essentiel.


Mon avis

J'ai emprunté vite fait ce livre à la librairie. (trop bien de ramener des devoirs à la maison !! :D) Sa couverture m'interpellait depuis un moment et en parcourant le web, je n'ai lu que des avis sympas dessus. J'ai voulu me faire mon propre avis et surtout je me suis dit que Noël approchant, il pouvait, potentiellement, être un cadeau sympa à conseiller.

Je confirme, il peut être un cadeau sympa !
L'auteur nous raconte une des légendes qu'elle a entendu souvent durant son enfance. Le titre original du livre "Two old women" est beaucoup plus parlant. Cette légende est l'histoire des tribus d'Alaska qui, quand la famine se fait sentir, abandonnent, derrière elles, leurs anciens qui sont des bouches inutiles à nourrir. Ici, deux vieilles femmes, 75 et 80 ans chacune, acariâtres, toujours en train de se plaindre, marchant avec cannes, sont abandonnées à la veille de l'hiver, en plein Alaska. Et là, débute la leçon de courage ! Je ne vous en dirais pas plus, lisez-le :)

Petit livre joliment écrit, joliment décoré, à lire et à entendre, comme toute légende, au coin du feu !



Partager cet article

Repost 0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 17:35
Résumé

Saint-Tin, grand reporter, se lance dans l'aventure à corps perdu pour sauver la mystérieuse Carla B. des griffes de " l'Epeire de Fez ", redoutable organisation tentaculaire... Cette enquête rocambolesque ne saurait se résoudre sans l'aide de son fidèle ami Lou, perroquet loquace et du capitaine Aiglefin, éclusier acariâtre. Une enquête qui les mènera en plein désert marocain sur la piste du redoutable Rasta Populiste, traqué de près par les agents secrets Yin et Yang.




Mon avis


Qu'est-ce que ça m'a fait du bien de retrouver les jeux de mots de Gordon Zola ! Je devrais vraiment en lire plus souvent ! Et quand, en plus, il rend hommage à Tintin, que du bonheur ! Parce que oui ces petits livres, le crado pince fort étant le premier d'une série de 23 volumes, sont ,à mes yeux, un bel hommage rendu par un tintinophile, n'en déplaise aux ayants-droits d'Hergé !

Comme je disais, on y retrouve le style Zola (non pas Émile, l'autre, Gordon !), les jeux de mots, le style drolatique, le rocambolesque mêlé aux allusions à Tintin : on y retrouve un capitaine porté sur l'alcool, deux policiers déjantés et à la masse, un animal sans qui le héros ne serait rien, un professeur sourd et absurde. Tout ceci vous rappelle quelqu'un hein ? eh bien non, ce n'est pas lui ! on en est même loin ! Ses aventures n'ont rien à voir !

En tout cas, c'est bien sympa à lire ! Vivement que je lise les autres !

J'ai déjà lu, de Zola : C'est pas sorcier Harry ! Le secret enfin révélé !  et La fausse celtique. Il en a commis beaucoup d'autres dont vous retrouverez les titres sur le site Le léopard masqué.




Partager cet article

Repost 0
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:00
Il y a quelques temps (très longtemps ? trop longtemps ? :p), j'ai eu la surprise d'être taguée coup sur coup par deux d'entre vous ! Moi qui étais si contente d'être passée à travers...

Je commence par le tag couleur d'Esmeraldae. j'ai choisi le rouge, j'espère qu'elle ne m'en voudra pas ;)




dans l'ordre : mon agenda de ministre, mon sac à main, ma DS, le tableau fait par ma belle-fille pour son papounet, un des cotés de mon bureau poché par mes soins, une lampe made in suédois mais pas en kit et un cadeau auquel je tiens très beaucoup : deux tulipes en émail choisis avec amour par mon chéri et sa fille, édition limitée !
Bon, j'avoue ce fut facile, j'ai beaucoup de rouge chez moi, je vous ai fait grâce de ma penderie, de mes boucles d'oreilles, de mes foulards etc.

Les règles de ce nouveau tag sont :

Il faut taguer en couleur. Chaque participant doit rester dans la couleur qui lui a été attribuée.
Mettre un lien sur votre blog vers celui de votre gentil(l)e tagueu(r)se.
Chercher, trouver, photographier 7 choses que vous possédez chez vous, sur votre blog ou vos photos de vacances et qui ont cette couleur ...
Publier ces photos (montage ou pas) sur votre blog.
Choisir à votre tour 7 victimes et les taguer.



Je passe au second tag : Miss Alfie m'a fait ce plaisir et m'a décerné le prix de l'amitié. merci à elle cela me touche :)

L'idée est de nommer 7 choses que l'on aime.

C'est parti ! (ce n'est pas par ordre de préférence hein ;)

1 : la glace à la pistache !
2 : quand mon chat s'endort sur mes jambes
3 : Quand mon téléphone sonne (bon ok sauf quand c'est mon banquier ;)
4 : découvrir un bon, très bon livre !
5 : mon chéri d'amour !
6 : le rire de mes neveu, filleule et nièce
7 : faire un bon gâteau/tarte pour mes proches.

Et encore beaucoup d'autres !

Comme je pense que tout le monde a été tagué, je laisse ces deux tags à qui veut les récupérer et remercie encore mes deux tagueuses ! (Virginie, ça se payera ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Divers
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 16:06
Quatrième de couverture

11 septembre 2001. Après avoir traversé l'enfer des incendies pour retrouver Eve, sa compagne israélienne, qui travaille dans la tour Nord du World Trade Center, l'avocat Jon Bæksgaard se lance à corps perdu dans la défense d'Ifrahim Mohammed, accusé à tort de l'assassinat d'un joaillier juif. Harassé par un état de fatigue hallucinatoire, Jon s'investit sans relâche dans son travail qui le mène au coeur d'un réseau terroriste lié à Al-Qaeda.


Mon avis

Je suis mitigée quant à ce livre. Autant j'ai dévoré les 150 premières pages, autant j'ai souffert sur les 200 restantes.

Dans la première partie, nous découvrons Jon et Eve à la veille des attentats du 11 septembre 2001. nous les suivons dans leur vie de couple, le travail de Jon qui prime sur celle-ci et sur les désirs d'Eve de rejoindre sa famille en Israël. Arrive le 11 septembre et nous découvrons de l'intérieur ce qu'ont subi les personnes présentes dans les Tours. L'incompréhension, la peur, la fuite, le désir de vivre, de survivre. Bon, là, première chose époustouflante : Jon arrive à retrouver Eve dans une tour en flamme et à la limite de s'écrouler. Trop fort ! Bruce Willis n'a qu'à bien se tenir...

Nous suivons ce couple dans son travail de reconstruction physique et morale. Jon, pour oublier et avancer, malgré un état de fatigue hallucinatoire, se jette dans le travail et défend un musulman accusé d'avoir tué un joaillier juif. Il nous entraîne dans une enquête anti-terroriste mettant en avant la réaction patriotique voire extrémiste des américains envers les musulmans, ne faisant pas de différence entre les "bons" et les "mauvais". De fil en aiguille, nous nous retrouvons à Gaza.


J'ai eu, à un moment, le sentiment que ce livre avait écrit à quatre mains et que le deuxième auteur n'avait pas lu ce que son collègue avait fait. Jon est malade, physiquement et moralement mais du jour au lendemain, plus aucun symptôme. De plus, le texte devient froid, sans émotion. Toute la partie à New-York prend aux tripes et brusquement, plus rien, plus aucune émotion. Beaucoup de choses sont abordées mais juste effleurées. Pourquoi Jon a fui de Vienne et a-t'il plaqué son ex la laissant avec son fils autiste ? Alors qu'on sent qu'il regrette cette décision.
Qui plus est la fin m'a laissée sur ma fin, ne m'apportant aucune réponse. Épouse-t'il Eve ou rejoint-il son ex ? Que deviennent-ils ?

J'avoue être nulle en histoire du Moyen-Orient mais quand un livre commence sur Al-Qaida et se finit sur le conflit Israélo-palestinien, j'ai du mal à comprendre que l'on puisse assimiler les deux. Pour moi, ce sont deux choses totalement différentes. Le raccourci me semble rapide. Je me trompe peut-être ? Merci de m'éclairer :)

Merci à Babelio et aux Editions Gaia pour m'avoir fait parvenir ce livre qui me laisse dubitative :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 16:02
Quatrième de couverture

Des portraits de lui sont affichés un peu partout dans la ville. Une photo de classe, avec ces phrases : " Avis à la population. Vous êtes priés de prendre garde à cet individu qui peut représenter un danger pour la sécurité de tous. Ce garçon est un tremblement de terre. " C'est vrai que de temps en temps, là où il passait, il y avait une vibration, une secousse, une fissure. Et puis les choses se sont accentuées. Aggravées. A présent, les objets qu'il côtoie se craquellent. Les bâtiments dans lesquels il se trouve tremblent sans raison apparente. Il met tout le monde en danger. Il faut agir. Voir des spécialistes. Prendre des mesures. Des mesures graves, des mesures d'urgence.


Mon avis

Un gamin a des symptômes assez originaux : quand il est perturbé,  il fait trembler la terre autour de lui. Dur à vivre quand on a une dizaine d'années. Il se retrouve exclu de son école, de la ville. Avec ses parents, il consulte une géologue assez loufoque qui n'a jamais été sur le terrain (c'est dire !). Se sentant paria, il fugue pour ne pas être un danger pour les autres.

J'ai aimé ce livre qui met en avant la différence et comment la gérer.

Merci à Virginie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 15:24
Quatrième de couverture

Aggie est la reine de la débrouille. Difficile de faire autrement quand on est orpheline et qu'on ne mange pas tous les jours à sa faim. Avec son ami Orin et son chien Mister Bones, elle a mis au point un numéro pour détrousser les riches passants qui s'aventurent dans les bas quartiers de Boston. C'est d'ailleurs en essayant de voler le portefeuille de Pemberton Rushworth qu'Aggie l'a rencontré. Plutôt que de la conduire à la police, ce détective privé lui fait alors une proposition extraordinaire. Jusqu'à présent, Aggie n'a pas eu beaucoup de chance. Mais cette drôle de rencontre est une occasion inespérée d'échapper à son destin de gamine des rues. Si Aggie suit attentivement les conseils du détective, elle pourra enfin changer de vie.

Mon avis

Lors de notre rencontre, Virginie notre accro des livres m'a offert divers livres jeunesse dont celui-ci. Je découvre ainsi la maison d'édition L'école des loisirs spécialisée dans la littérature jeunesse.
Je ne sais pas si tous les autres livres sont du même acabit mais je n'ai pas trouvé celui-ci très moral ... Assez loin des Comtesse de Ségur de mon enfance, plein de bons sentiments et assez moralisateurs (le coup de vieux que je me prends là ;)).
Aggie vit chez des hôteliers qui la maltraitent. Dés qu'elle peut, elle fuit cet environnement et vit de petits larcins, dans la rue. Un jour, elle tente de voler M. Rushworth. Or, celui-ci s'avère plus retors qu'elle ! Il est détective privé, fauché, dont la femme est gravement malade. Il a été chargé, des années auparavant de retrouver la nièce de M. Selwyn, bourgeois. Or, Aggie ressemble fortement à cette fillette. M. Rushworth décide de modeler Aggie de façon à la faire passer pour cette fillette et ainsi récupérer la prime. J'arrête mon résumé ici sinon je vous raconte tout ;) Mais je le redis, j'ai trouvé le principe peu moral na !!
Ok c'est plein de bons sentiments mais je ne ferais pas lire ce livre à un jeune : c'est lui donner un mode d'emploi pour gruger les autres et se dire qu'il  y a  toujours moyen de se faire de l'argent facilement sur le dos des gens en les manipulant et en se  jouant de leurs sentiments.


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lus
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 18:48


Cela faisait un moment que je recherchais cette information partout sur le net, mais je cherchais "L'autre salon du livre" qui était censé se tenir en Décembre,  en référence au grand qui se tient en mars. Heureusement, La Lettrine était là et m'a sauvée sans le savoir !!!
Donc, voilà grâce à elle, je peux vous dire qu'un salon des éditeurs indépendants (ceux qui n'ont pas les moyens et/ou l'envie d'être présents en mars) se tiendra ce week-end, du 20 au 22 novembre, à l'Espace des Blancs Manteaux, 48 r vieille du Temple, PARIS 4ème (M° Hôtel de ville). Et contrairement à l'autre, l'entrée est gratuite !
Pour plus d'informations, c'est ici que ça se passe ! Bon, il s'adresse surtout aux parisiens, j'avoue !!

Aussi pour ne pas faire de jaloux, se tiendra aussi ce week-end, le salon du livre de Colmar qui fête cette année, ces 20 ans ! Vous le trouverez au Parc des Expositions et l'entrée y est aussi gratuite !
Vous pourrez, entre autre, y rencontrer Gordon Zola !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Evénements
commenter cet article
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 15:57
Quatrième de couverture

Ils ont été appelés en Algérie au moment des « événements », en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d'autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies.
Mais parfois il suffit de presque rien, d"une journée d’anniversaire en hiver, d’un cadeau qui tient dans la poche, pour que, quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.




Mon avis


Lecture laborieuse ! La première partie du livre est racontée par le cousin Rabut. Bernard, son cousin SDF, s'invite à l'anniversaire de sa soeur et lui offre un très beau bijou. Cela déclenche l'ire des invités :comment  lui le fauché, le raté, lui qui leur réclame toujours l'argent, a-t'il pu acheter un tel bijou à sa soeur ?? Un des invités est d'origine algérienne. Bernard s'en prend violemment à lui et à sa famille. Pourquoi ?
Deuxième partie du livre, et nous suivons, rétrospectivement, Bernard, Rabut et beaucoup d'autres alors qu'ils sont envoyés en Algérie en guerre. Nous découvrons un univers régi par la peur des fells, de ces Algériens qui défendent leur pays et leur liberté. Nous découvrons les exactions commises par les uns et par les autres. J'ai aimé la similitude que l'auteur a pu faire entre l'occupation française en Algérie et l'occupation allemande en France, quelques années auparavant.
Puis, troisième partie et nous retrouvons Rabut, le lendemain de l'anniversaire de la soeur de Bernard et nous suivons ses pensées, éclairées par ce que nous venons d'apprendre sur les attitudes des uns et des autres en Algérie. Éclairées sur les relations particulières entre ces deux cousins.

J'ai aimé l'histoire, les liens entre les uns et les autres. J'ai beaucoup pensé à mon père qui fut envoyé en Algérie et qui n'en est pas ressorti indemne moralement. Mais je n'ai pas aimé le style de Mauvignier. Je me suis fait violence sur la première partie parce qu'en surfant par-ci par-là, je savais que la suite était mieux, plus intéressante. J'ai failli abandonner un certain nombre de fois... J'ai dévoré la deuxième partie par contre ! 

J'avais aimé Mauvignier dans Apprendre à finir mais là, je le redis, j'ai eu du mal...

L'auteur a aussi écrit : Dans la foule ; Apprendre à finir ; Loin d'eux ; Le lien ; Ceux d'à côté ; Seuls ; Plus sale.

D'autres avis, très mitigés, chez Aurore ; Culture sur le zinc ; Val et beaucoup d'autres (manifestez-vous dans les comms !)


Partager cet article

Repost 0

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr