12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 18:36
undefinedRésumé

C’est dans la trentaine que la vie m’a sauté à la figure. J’ai alors cessé de me prendre pour le roi du monde et je suis devenu un adulte comme les autres, qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il est. J’ai attendu la trentaine pour ne plus avoir à me demander à quoi cela pouvait bien ressembler, la souffrance et le souci, la trentaine pour me mettre, comme tout le monde, à la recherche du bonheur. Qu’est-ce qui s’est passé ? Je n’ai pas connu de guerre, ni la perte d’un proche, ni de maladie grave, rien. Rien qu’une banale histoire de séparation et de rencontre.


Mon avis

Une histoire de rupture, vu par le mari. Comme il le dit si justement à un moment : une histoire banale parmi d’autre. Sa particularité : le mari nous parle, s’adresse au lecteur comme on s’adresse à un ami, comme si on les connaissait bien, lui et sa femme. Le roman est écrit sans chapitre, sans coupure. C’est là qu’on se rend compte de l’importance d’avoir à tourner la page en fin de chapitre, d’avoir une demi-page blanche, des titres. Ce sont comme des bouffées d’air dans la lecture. Ici ça manque, c’est le but sûrement. D’où, pour moi, la nécessité de poser ce livre, un temps plus ou moins long, de respirer, sans pour autant en ouvrir un autre. Reprendre ce roman, l’histoire de Gaston après s’être aéré l’esprit. 

Victime et coupable en même temps, il subit sa tyrannique femme qui l’émascule moralement, constamment. On se demande comment il fait pour rester. Il s’identifie à un moment, aux femmes battues par leur mari et qui restent malgré tout, parce qu’elles l’aiment. Lui c’est pareil, il reste parce qu’il l’aime, parce qu’il pense, un jour, avoir un retour d’amour.

Ce qui fut le déclencheur de tout ça ? Il flirte avec une femme, il lui dit, elle se venge avec un autre homme et lui fait savoir. Il s’éloigne, va s’aérer en Italie, chez son père et là, de simples mots vont chambouler sa vie « j’étais derrière toi », une présence physique mais aussi, une présence « morale », celle que l’on cherche tous, cela sous entend : je suis là depuis longtemps dans ta vie mais tu ne me voyais pas. Et là, Gaston la voit, elle … Celle qui lui fait voir la vie avec légèreté, douceur, comme une bulle d’air dans sa vie.

Après moultes déchirements avec sa femme, enfin il réagit …

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fleur 14/04/2008 13:05

Je l'ai fini, bonne lecture il était sympa... mon avis ici:http://tournerlespages.over-blog.com/article-18683564-6.html

Fleur 01/04/2008 20:35

Je viens de le commencer, il a l'air vraiment sympa

Anne 04/04/2008 17:44


Alors ? Alors ? Alors ?? :))


pol 15/03/2008 18:36

Une petite éclaircie dans mon emploi du temps me permet à la fois une petite visite rapide de la blogosphère et de te souhaiter un agréable week-end
@ bientôt

Anne 18/03/2008 15:38

Oh !!  Coucou !! J'espère que tu vas bien ! Prends le temps de respirer quand même ;)

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr