6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 19:26
Enfin je vais essayer de  m'y tenir, je promets rien hein :p

Donc aujourd'hui nous sommes jeudi et j'adopte le mot  ... le mot ...  Athanor !! non on ne répond pas "à tes souhaits  !". Je viens de le croiser  en lisant "la bibliothèque du géographe" (je sens que je vais apprendre plein de  choses avec ce livre :D).

Mais c'est quoi donc ?

anathor.jpg ça ressemble à ça ! (image tirée du même livre, toujours :)


Je cite  :  "un athanor est  la partie supérieure d'un appareil servant à la distillation. Celui-ci est composé de verre résistant  de couleur verte, haut de trente -six centimètres, et dont le diamètre le plus large à la base mesure  dix-huit centimètres. La partie supérieure est mince et flûtée, et fait un coude vers la droite ; placés au-dessus  d'une distillerie, les athanors servent de  vase communicant aux vapeurs. L'intérieur est tapissé  d'une couche de matériau gris qui semble être un mélange de  plomb, de fer et d'antimoine, ainsi que d'une matière organique, composée en partie d'os humain et canins. Des traces de roussi, visibles sur la base de l'athanor, remontent sur  cinq centimètres. Aucune odeur perceptible.

Année de fabrication : date inconnue. On évalue la date de fabrication entre  100 avant J.-C. et 300 après J.-C.

Fabricant : inconnu. Malgrè son ancienneté, la facture de l'athanor est exceptionnellement soignée ; sa forme - d'une simplicité trompeuse - témoigne d'une attention, d'un soin, d'un savoir-faire et d'une adresse rares.

Lieu d'origine : Egypte hellénique. le mot "athanor" provient du mot arabe al tannur, qui signifie four." (la bibliothèque du géographe).


Lexilogos en dit quoi ?
Etymologiquement : Emprunté au latin médiéval athanor « id. » (cf. Liber de Septuaginta, trad. lat. d'un traité ar. d'alchimie ds Mém. de l'Ac. des Sciences, t. 49, 1906, p. 318), de l'arabe al tannūr « id. », proprement « le four », attesté depuis. le Coran, de l'araméen tanūra qui remonte au sumérien tinur, tunur. L'espagnol atanor est attesté plus tard que le mot français (fin xve s. d'apr. Cor. et Al.) mais l'emprunt du latin médiéval à l'arabe a probablement eu lieu dans la Péninsule Ibérique (v. FEW t. 19, s.v. tannūr).

Au fait, c'est un substantif masculin ! on dit UN athanor, c'est un mossieur:p

Le wikipédia dit quoi, lui ?

Un athanor est un terme d'alchimie désignant un four, utilisé pour fournir la chaleur pour la digestion alchimique.
Athanor vient de l'Arabe 'at-tannūr' (التنور) qui veut dire le fourneau, le four à pain ou encore la source d'eau chaude.

Un processus important dans l'alchimie était la distillation. Les substances amenées à l'état gazeux par réchauffement, condensaient sur les parois du vaisseau avant de couler dans un récipient préconçu à cet effet. On pouvait aussi obtenir de la même manière des substances par sublimation: un matériau solide était réchauffé et ses gaz s'accumulaient sous forme de corps solides dans les endroits plus frais de l'appareillage de sublimation. Un troisième procédé était la dite digestion alchimique: les substances étaient placées dans un récipient clos pour un certain laps de temps, à une température régulière, susceptibles d'y subir une transformation chimique ou d'arriver à une quelconque maturation.

Au Moyen Âge il s'avérait difficile de régler la température des fours. L'invention du coulisseau capable de réguler l'arrivée d'air permit d'obtenir des températures différentes dans le même four. Avant l'avènement de cette invention, l'alchimiste devait impérativement posséder un four particulier pour chaque température.

Architecture et types de fours :

Les fours était habituellement construits à base de briques et mastiqués avec une glaise spéciale. Il y eut aussi des fours métalliques à base de cuivre ou de fer, ainsi que des fours en argile. Les combustibles utilisés étaient le bois ou le charbon. Chaque four intégrait en principe une pièce pour les cendres, une autre pour le feu et une troisième qui servait d'atelier, qui étaient toutes séparées l'une de l'autre.

L'athanor était aussi appelé four philosophique, car il devait permettre de réaliser la pierre philosophale (lapis philosophorum). Dans un tel four, une substance pouvait être traitée sur un période prolongée à une température précise et régulière. La construction avait la forme d'une tour, et à son intérieur on trouvait un récipient ovale (l'oeuf philosophale). Ce récipient contenait la substance qui devait se transformer en la pierre philosophale.

Au XVIe siècle un four vit le jour (aussi appelé Henri le paresseux ou en latin piger henricus pour le confort qu'il permit dans son utilisation) qui possédait une buse à combustible séparée, permettant une alimentation du feu en charbon de bois quasi automatique. L'alchimiste n'avait donc pas à surveiller la combustion de manière permanente.

Voilà !!

Pfiouf !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michelle Croisier 09/01/2008 19:19

merci pour ce mot qui m'était inconnu mais pourrait bien me servir à mon club de scrabble.....si je m'en souvient

Anne 09/01/2008 20:26

j'ai pensé la même chose ! ça peut servir au scrabble !!

pol 06/12/2007 23:09

aucun rappel à l'ordre envisagé si tu n'arrives pas à t'y tenir
bonne soirée

Anne 07/12/2007 10:51

Ah bah voilà quelqu'un de gentil !!! Merci Pol ;)

phi 06/12/2007 21:40

Mauvaise réponse ! C'est pas une excuse !
C'est TON blog, on vient s'y culturisationner, on vient même de très loin, alors un petit effort hein !

Anne 06/12/2007 21:42

Mais euh ! Je veux pas mourir parce que j'aurais découvert le secret de la pierre philosophale moi !!

Syphaiwong 06/12/2007 21:25

Si tu trouves comment réaliser exactement la pierre philosophale, tu seras ma copine !

Anne 06/12/2007 21:31

Parce que je ne le suis pas déjà ?? ouinnnn ! Sinon, ça se saurait si c'était possible, ya du monde qui cherche depuis suffisament longtemps, je pense ;)

Menu


Fourre-tout 

  Semblerait que mon fan-club (aheum :D) ronchonne de mon peu de publications ces derniers temps... Je vais tenter de remédier à ça et d'être plus rigoureuse ! (j'ai bien dit "tenter" hein :D)

 

Légére modernisation du blog ! Je vous annonce la naissance d'une page facebook indépendante de ma page perso. Vous y retrouverez, outre les articles ici-présents (et à venir), des avis rapides sur des lectures qui ne feront certainement pas l'objet d'articles ici, des joies ou tristesses livresques.

Retrouvez-moi ! facebook.jpg 

 

PS : Je suis assez longue à répondre à vos comms. Pardon. Mais, ils me font chaud au coeur et je vous remercie de m'en laisser !

Pour me joindre : leslecturesdeRoudoudou(at)gmail.com
Fond d'écran trouvé chez Vladstudio

Rechercher

Lecture en cours !

 

Plein de choses...  Comme toujours :)

Archives

J'en suis membre !

Optimisé pour :

Mes livres sur Babelio.com


Ma Page sur Hellocotonhttp://www.wikio.fr